En ce moment
 
 

Didier Reynders attend un véritable changement sous la présidence Tshisekedi

Didier Reynders attend un véritable changement sous la présidence Tshisekedi
AFFETR

(Belga) Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders attend un véritable changement dans la politique congolaise avec l'arrivée au pouvoir de Félix Tshisekedi, a-t-il expliqué lundi à l'occasion des Journées diplomatiques, le rendez-vous annuel des diplomates belges. Le chef de la diplomatie pense entre autres à une libération des prisonniers politiques ainsi qu'à l'utilisation des richesses du pays pour lutter contre la pauvreté.

L'opposant Félix Tshisekedi est officiellement devenu jeudi dernier le cinquième président de la République démocratique du Congo (RDC), sous les yeux de son prédécesseur Joseph Kabila, après une élection controversée dont les résultats ont été contestés par un autre opposant, Martin Fayulu. Didier Reynders a reconnu ce lundi que le processus électoral avait suscité de nombreuses questions, étant donné qu'il ne s'est pas déroulé de manière transparente. "Nous avons vu une réaction des pays voisins", a-t-il rappelé, alors que plusieurs Etats africains ont critiqué ces élections avant, finalement, d'accepter la nouvelle réalité à Kinshasa. Le vice-Premier ministre tient surtout à retenir que la population congolaise s'est clairement prononcée en faveur d'un changement, qui pourrait se réaliser avec la victoire d'un membre de l'opposition. Ce dernier devra proposer des solutions pour regagner la confiance des citoyens, que ce soit sur les thématiques de la pauvreté, de l'insécurité ou encore des droits de l'Homme, estime M. Reynders. Le ministre a ajouté qu'il attendait de la RDC qu'elle rétablisse ses relations diplomatiques avec l'Union européenne, alors que le Belge Bart Ouvry - l'ambassadeur de l'UE à Kinshasa - a été expulsé du pays en fin d'année passée. Une réouverture de la maison Schengen, fermée par Kinshasa, et une amélioration des relations belgo-congolaises sont d'autres objectifs pour l'avenir. (Belga)

Vos commentaires