En ce moment
 

Dix fois moins de rues portent des noms féminins que masculins

(Belga) Les prénoms de femmes sont dix fois moins représentés que ceux des hommes dans les noms des rues wallonnes, rapportent les titres Sudpresse samedi. A Bruxelles, la députée Fatouma Sidibé (DéFI) a déposé un projet de résolution pour plus d'équilibre dans les noms de rues de la capitale.

Les 295 prénoms masculins différents utilisés pour nommer les routes wallonnes sont repris dans 5.127 rues. Par contre, 98 prénoms féminins seulement sont repris dans 577 rues uniquement. Il y a donc 10 fois moins de rues qui portent des noms de personnalités féminines que masculines. "Pour que la ville appartienne aux femmes, il faut aussi que la ville les rende visibles. Dans la conception patriarcale de notre société, les femmes ne sont que locataires de l'espace public, qui reste le terrain des hommes", estime Fatoumata Sidibé. Elle a déposé un projet de résolution pour plus d'équilibre dans les noms de rues de la capitale. "Cette mesure est positive. Elle met en avant des femmes, ce qui renverse la tendance actuelle où l'on ne montre les femmes que comme des victimes", explique-t-elle encore. Les communes restent compétentes pour nommer les rues, mais la députée DéFI espère que ce texte sera un encouragement fort pour que celles-ci soient attentives au déséquilibre actuel entre noms d'hommes et noms de femmes. La résolution est cosignée par des députés de chaque parti de la majorité. Elle sera discutée en commission des Finances et des Affaires générales à la rentrée et devrait, à priori, faire consensus, selon les quotidiens. (Belga)

Vos commentaires