En ce moment
 
 

Coronavirus: les partis trouvent un accord, le gouvernement belge obtient les pouvoirs spéciaux pour 6 mois

CORONAVIRUS

Un accord est intervenu entre dix partis pour donner le soutien d'une majorité au gouvernement fédéral actuel qui pourra recourir aux pouvoirs spéciaux pendant une période maximale de 6 mois, ont annoncé dimanche les chargés de mission royaux, Sabine Laruelle et Patrick Dewael.

Les missionnaires royaux Sabine Laruelle et Patrick Dewael ont tenu une conférence de presse ce dimanche peu avant 23h. Ils ont annoncé que dix partis s'étaient mis d'accord pour accorder au gouvernement de Sophie Wilmès, minoritaire au Parlement, de trois à six mois de pouvoirs spéciaux. L'accord vise à permettre au gouvernement de gérer la crise du coronavirus.

Il n'y aura donc pas de nouveau gouvernement réunissant le PS et la N-VA ou de gouvernement "d'union nationale".

Le gouvernement de Sophie Wilmès va maintenant demander un vote de confiance à la Chambre. Selon l'accord conclu, dix partis vont lui accorder cette confiance.

Lutter contre le coronavirus et relancer/soutenir l'économie

"Je voudrais remercier l'ensemble des présidentes et présidents de partis démocratiques de ce pays qui ont pu mettre le pays avant les intérêts de leurs propres partis", a d'abord déclaré Sabine Laruelle, ancienne ministre MR. "Ce qui a été décidé aujourd'hui par l'ensemble de ces partis, c'est que dès demain nous allons rendre notre rapport de mission à sa Majesté le Roi. Dans la foulée, il nommera la Première ministre formatrice. Elle sera chargée de rédiger avec les dix partis démocratiques une déclaration et elle obtiendra le soutien de ces dix partis au niveau du Parlement. D'un gouvernement en Affaires courantes, on passera bien à un gouvernement de plein exercice. Ce sera un gouvernement avec un programme limité. L'urgence aujourd'hui, c'est lutter contre le coronavirus. Veiller à ce que chaque personne sur notre territoire touchée par ce virus puisse être prise en charge comme il convient. Ce sera aussi mettre en place un certain nombre de mesures de relance, ou en tout cas de soutien", a ajouté la missionnaire royale. "Les partis se sont engagés à octroyer, s'il le demande, les pouvoirs spéciaux à ce gouvernement".

Un gouvernement pour 6 mois

Une première évaluation entre les partis qui se sont accordés aura lieu dans les trois mois. Une prolongation de l'accord pour trois mois supplémentaires (six mois au total) pourra être possible. "Ce n'est pas un chèque en blanc que les partis donnent à ce gouvernement, ils souhaitent pouvoir être consultés", a indiqué Sabine Laruelle.

Patrick Dewael a donné une précision importante concernant les pouvoirs spéciaux: le gouvernement de Sophie Wilmès devra d'abord avoir obtenu le vote de confiance à la Chambre. Ce n'est qu'ensuite qu'elle pourra demander des pouvoirs spéciaux.

Autre précision: le gouvernement restera constitué de trois partis, à savoir le MR, le CD&V et l'Open VLD. Les autres partis qui participent à l'accord soutiendront le gouvernement de Sophie Wilmès depuis les bancs du Parlement, sans avoir de ministre au sein du gouvernement.

> CORONA BELGIQUE: consultez les dernières infos liées au coronavirus en Belgique

 

 

Vos commentaires