En ce moment
 
 

Ecolo ne craint-il pas que PS et MR lui fassent payer CHER sa participation au gouvernement wallon?

  • Ecolo craint-il que PS et MR lui fassent PAYER CHER sa participation au gouvernement wallon?

  • Manu Disabato - L''invité RTL Info de 7h50

 

Les écologistes négocient en ce moment un accord avec les socialistes et les libéraux pour former un gouvernement wallon. C'est Elio Di Rupo, en tant que président du parti qui a recueilli le plus de voix aux élections de mai, qui orchestre les discussions. "Il y a des réunions bilatérales avec le PS et avec le MR avant qu'on se retrouve à trois", a indiqué Manu Disabato, le négociateur Ecolo qui répondait aux questions de Chantal Monet ce matin sur Bel RTL. "L'ambiance est constructive", s'est satisfait le député, trouvant la méthode d'Elio Di Rupo "correcte". "C'est une bonne manière de travailler", a-t-il estimé.


Chantal Monet: Ecolo n'est pas indispensable. Une coalition MR-PS suffit. Ne craignez-vous pas qu'on vous fasse payer trop cher votre participation au gouvernement ?

Manu Disabato: Il est bon de rappeler que le PTB et le cdH ont pris une autre responsabilité qui rend impossible d'autres types de coalition. Ecolo a une feuille de route. Nous faisons de la démocratie interne. Ce ne sont pas les coprésidents qui décideront, ce seront les militants (...) Ce que je veux est que nous puissions avoir des accords qui aillent le plus loin possible en termes de développement économique, climatique, environnemental, social. C'est l'engagement que nous avons pris. Nous serons partant si de bons accords arrivent sur la table.

Nous avons gagné les élections parce que nous portions les combats en résonance avec la société

Ecolo ne représente que 12 sièges, c'est beaucoup moins que le MR avec ses 20 sièges et le PS avec ses 23 sièges. Est-ce que vous n'avez pas les yeux plus gros que le ventre ?

Manu Disabato: Je constate une chose: le PS et le MR ont perdu les élections. Ecolo a gagné les élections. Nous représentons 12 sièges. Nous sommes au coeur des enjeux, c'est pour ça que les citoyens nous ont soutenus à un certain moment. Nous avons gagné les élections parce que nous portions les combats en résonance avec la société. Et ça doit être pris en compte. Ce n'est pas Ecolo en tant que tel qu'il faut porter mais les citoyens qui ont porté Ecolo.

Vos commentaires