En ce moment
 
 

Edito: le MR doit tirer les leçons du couac des élections communales, que va-t-il faire?

Edito: le MR doit tirer les leçons du couac des élections communales, que va-t-il faire?

La bourgmestre sortante de Molenbeek Françoise Schepmans sera-t-elle échevine, sous le règne de la socialiste Catherine Moureaux? Son choix n'est pas fait. La question reste en suspens, pour le moment. Au sein du MR bruxellois, les grandes manoeuvres d'après-défaite électorale ont commencé. Parce qu'il faut tirer les leçons du couac des communales à Bruxelles. Et que ça aiguise les appétits. Selon nos informations. Une première réunion pour débriefer l'échec a eu lieu vendredi, entre les ténors du MR de la capitale. En présence notamment de Didier Reynders, le patron de la fédération bruxelloise des bleus. Ils se revoient dans la semaine.

Deux questions majeures, sont à régler : quelle stratégie pour reconquérir les électeurs. Poursuivre dans une ligne dure, imprimée par la N-VA au fédéral, ou opter pour un libéralisme plus social ?

L'autre question majeure, c'est celle des personnes: qui pour mener la campagne?

Vincent de Wolf, bourgmestre d'Etterbeek était tête de liste à la région il y a 4 ans. Françoise Schepmans se positionne également, désormais, pour se voir confier une mission de première envergure, dans la campagne régionale. En fonction de cette mission, la bourgmestre sortante de Molenbeek choisira donc ou non de figurer dans le collège molenbeekois.

Au MR. Reste à voir quel sera le choix de Didier Reynders, qui a fui les micros depuis la défaite du 14 octobre. Les chaises sont toutes en place. Il y en a pas pour tout le monde. Reste à lancer la musique.

Vos commentaires