En ce moment
 

Elections communales 2018: voici ce qu'il ne faut PAS FAIRE au moment de voter

COMMUNALES 2018

A Bruxelles comme en Wallonie, les électeurs devront se concentrer car il y aura quelques règles à suivre.

Tout d’abord, si vous votez en Wallonie, ce sera sous forme de vote papier. A Bruxelles, ce sera un vote électronique.

Dans tous les cas de figure, vous serez confrontés à un bulletin de vote avec plusieurs partis, plusieurs listes. Vous ne pourrez en sélectionner qu’une seule. Vous pouvez choisir de soutenir l’ensemble du parti en cochant ce qu’on appelle la case de tête, c’est-à-dire la case en haut de la liste. Mais vous pouvez aussi choisir de soutenir un ou plusieurs candidats de ce parti. Il n’y a pas de limitation dans le nombre de candidats que l’on peut soutenir.

Il arrive aussi qu’on coche la case de tête et celle des candidats. Dans ce cas-là, on prend en compte le vote pour les candidats. Sachez enfin que vous pouvez aussi faire un vote blanc, c’est-à-dire ne pas remplir le formulaire. Que se passe-t-il dans ce cas-là? "On sépare les votes valables d'un côté et les votes blancs. Et on ne prendre que les valables pour calculer les pourcentages et la distribution des sièges. En d'autres termes, le vote blanc ne va à personne", explique le politologue Pascal Delwit.


Ce que vous ne pouvez pas faire

Attention, il y a des choses à ne pas faire si on veut que son vote soit pris en compte.

On ne peut pas voter pour plusieurs listes. Si vous cochez le nom de plusieurs candidats dans des listes différentes, le vote ne comptera pas, il sera nul. Ce sera également le cas si vous faites une rature, vous dessinez ou écrivez un mot sur le bulletin: il ne sera pas pris en compte.

Sachez enfin qu’il y a des règles de bonne conduite. On demande aux électeurs de porter une tenue correcte qui ne traduit pas de conviction. Il faut être seul dans l’isoloir puisque le vote est secret. Et enfin on évitera de faire des selfies dans l’isoloir ou de passer des coups de téléphone. Voilà le mode d’emploi, il ne reste plus qu’à faire son choix.

Vos commentaires