Enquête sur un trafic de visas humanitaires: le fils du conseiller communal Kucam a aussi été arrêté

Enquête sur un trafic de visas humanitaires: le fils du conseiller communal Kucam a aussi été arrêté

Le fils du conseiller communal malinois Melikan Kucam (N-VA) a également été arrêté dans le cadre de l'enquête sur un trafic présumé de visas humanitaires, a fait savoir le parquet d'Anvers jeudi. Le jeune homme âgé de 29 ans est inculpé de trafic d'êtres humains, organisation criminelle et détournement. Son arrestation remonte à mardi, et il doit comparaître vendredi devant la chambre du conseil.

Melikan Kucam, 44 ans, est soupçonné d'avoir facilité la délivrance de visas humanitaires, moyennant d'importantes sommes d'argent. Il est sous mandat d'arrêt pour trafic d'êtres humains, organisation criminelle, corruption passive et détournement. Des personnes ont témoigné dans un reportage de l'émission flamande "Pano" (VRT), évoquant des montants de 2.000 à 10.000 euros passés par des intermédiaires pour être transmis au conseiller communal.

Kucam faisait partie des quelques particuliers qui établissaient des listes ou transmettaient des noms de personnes recommandées pour l'octroi d'un visa humanitaire auprès du cabinet de l'ancien secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration Theo Francken. Ces intermédiaires de "couloirs humanitaires" devaient faciliter l'arrivée de personnes se trouvant en danger sur le territoire syrien. Le parquet d'Anvers refuse jeudi de donner davantage d'informations sur le rôle qu'aurait pu jouer le fils de Melikan Kucam dans ce dossier.

Vos commentaires