En ce moment
 
 

Enseignement supérieur: feu vert de l'Ares à 27 cursus inédits, dont un master en danse

Enseignement supérieur: feu vert de l'Ares à 27 cursus inédits, dont un master en danse

(Belga) Alors que les étudiants se préparent pour leur première session d'examens de l'année, l'Académie de recherche et d'enseignement supérieur (Ares) se penche sur les nouveaux cursus proposés aux rentrées 2019 et 2020. Elle a décidé de retenir 37 demandes d'habilitation sur une soixantaine introduites par les institutions d'enseignement supérieur, dont 27 formations inédites, indique-t-elle jeudi.

Pour organiser une formation, une université ou une haute école doit introduire une demande d'habilitation auprès de l'Ares qui veille à limiter les concurrences et à éviter toute redondance. Elle propose au gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles d'accorder 37 habilitations, dont 27 pour des formations inédites. La dizaine restante concerne des cursus qui existent déjà et seront proposés sur une nouvelle implantation. Vingt-six seront prodiguées dès la rentrée 2019 et onze sont prévues pour 2020. Parmi les nouvelles formations figure un master en danse, "toute première formation diplômante dans ce domaine en Fédération Wallonie-Bruxelles", souligne l'Ares. Il sera organisé par La Cambre, l'Institut supérieur des arts (Insas), l'Université libre de Bruxelles (ULB) et le Conservatoire royal de Bruxelles. Un master de spécialisation en approche interdisciplinaire des droits de l'enfant, proposé par les universités de Bruxelles (ULB et Saint-Louis), de Namur, de Liège et de Louvain-la-Neuve, a également reçu le feu vert de l'Ares. Deux bacheliers d'hygiéniste bucco-dentaire, associant universités et hautes écoles, seront créés à Liège et Bruxelles "afin de permettre de délivrer ce nouveau grade académique rendu obligatoire depuis mars dernier par les autorités fédérales", pointe l'Ares. Les décisions de l'Académie concernent aussi l'offre en alternance: un bachelier professionnalisant en génie électrique sera organisé dans l'arrondissement de Charleroi par la haute école Louvain en Hainaut (HELHa) et la haute école provinciale de Hainaut-Concordet (HEPHC). Aucune nouvelle formation universitaire ne sera ajoutée à Charleroi, alors que le gouvernement avait débloqué 4,8 millions d'euros pour développer l'accès universitaire dans cette ville du Hainaut qui ne dispose pas d'université. L'Ares a décidé d'imposer un moratoire sur toute nouvelle habilitation en 2019 et 2020. Cela signifie qu'à part des cursus relevant d'obligations légales ou de la mise en oeuvre de la réforme de la formation initiale des enseignants, aucune autre nouvelle habilitation ne sera délivrée pour l'année académique 2021-2022. (Belga)

Vos commentaires