En ce moment
 
 

Environ 450 manifestants à Gand pour une politique d'asile plus humaine

Environ 450 manifestants à Gand pour une politique d'asile plus humaine

(Belga) Quelque 450 manifestants se sont réunis à Gand samedi vers 14h00 pour réclamer une politique d'asile plus humaine, en clamant des slogans tels que "Solidarité pour les sans-papiers" ou "Say it loud, say it clear, refugees are welcome here". Les organisateurs attendaient 2.000 participants, mais la météo en a, semble-t-il, découragé plus d'un.

Plusieurs milliers de personnes avaient manifesté en janvier et février 2018 contre la politique de refoulement menée par le gouvernement Michel et son secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration d'alors, Theo Francken. Un an plus tard, la coalition pour l'asile remarque que les expulsions se sont poursuivies et ont même augmenté. "Des réfugiés et des migrants dorment dehors ou dans des gares et sont interpellés sur des parkings. Des enfants sont à nouveau enfermés dans des centres. Mawda, une petite fille deux ans, a trouvé la mort", souligne Thomas Weyts de la coalition pour l'asile. "Nous voulons une politique d'asile humaine, une politique qui crée du lien entre les gens au lieu de les monter les uns contre les autres, qui mette un terme à la surenchère raciste et haineuse qui met en danger la société. Nous sommes pour la solidarité et l'hospitalité." Theo Francken n'occupe, depuis lors, plus le poste de secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration et c'est Maggie De Block qui a repris le portefeuille. "Nous manifestons pour mettre aussi le prochain gouvernement sous pression et influencer les programmes électoraux", selon M. Weyts. (Belga)

Vos commentaires