En ce moment
 

Ethiopie: la cible de l'attaque était le Premier ministre, selon un organisateur

(Belga) Un des organisateurs du rassemblement samedi à Addis Abeba au cours duquel 83 personnes ont été blessées après l'explosion d'une grenade a affirmé que le Premier ministre Abiy Ahmed était visé et que la police avait réussi à stopper l'assaillant.

En tant qu'organisateur, Seyoum Teshome était sur la scène quand il a vu une bagarre éclater non loin et quelqu'un tenter de lancer une grenade vers l'estrade où se trouvait aussi le Premier ministre, qui venait tout juste d'achever son discours devant plusieurs dizaines de milliers de personnes réunies dans le centre de la capitale. "A ce moment-là, quatre policiers ou plus, lui ont sauté dessus et durant cette échauffourée, la grenade a explosé", a déclaré M. Seyoum à l'AFP. Aucun responsable gouvernemental n'a confirmé que M. Abiy était la cible de cette attaque. Au moins 83 personnes ont été blessées, dont six dans un état critique, par l'explosion de cette grenade et le mouvement de panique qui s'en est suivi, selon le gouvernement. M. Abiy, qui a quitté précipitamment les lieux sain et sauf, a estimé que l'incident avait été planifié par des groupes cherchant à discréditer le rassemblement et son programme de réformes. M. Seyoum, un blogueur et professeur d'université qui avait passé des semaines en prison en début d'année durant l'instauration de l'état d'urgence, avant la nomination de M. Abiy, a expliqué que la plupart des blessures étaient dues à la confusion créée par l'explosion. "La plupart des gens n'ont pas été blessés par la grenade mais par le mouvement de foule qu'elle a provoqué", a-t-il décrit. Depuis sa prise de fonctions en avril, M. Abiy a impulsé des changements majeurs, notamment en libérant nombre d'opposants emprisonnés et initiant une libéralisation de l'économie. (Belga)

Vos commentaires