En ce moment
 

Euro d'athlétisme - Les Belgian Tornados restent au sommet de l'Europe: "un sentiment particulier"

(Belga) Les Belgian Tornados ont décroché l'or du relais 4X400m samedi à Berlin pour conserver leur titre de champion d'Europe. Dylan Borlée a lancé le relais pour permettre à Jonathan Borlée de s'accrocher et de passer le relais à Jonathan Sacoor impressionnant. Kevin Borlée a parachevé l'oeuvre en réalisant une énorme dernière ligne droite pour aller chercher l'Espagnol Bruno Hortelano qui avait pris les devants.

"Je reçois en deuxième position, je vois que l'Espagnol est parti très vite, je reste calme", a commenté Kevin Borlée, médaillé d'argent la veille sur 400m. "Il est loin, mais je vois qu'aux 300m ça ne va plus et moi j'ai encore les jambes, je sais alors que je vais le remonter dans la dernière ligne droite. C'est un sentiment incroyable de pouvoir presque savourer. Je regarde l'écran du stade à 40 mètres de la ligne et je vois qu'on l'a. C'est un plaisir énorme. C'est une semaine incroyable. Il y a un mois d'ici c'était très difficile. Il y a un mois à peine on recommençait à peine à courir. On a démontré que l'on pouvait rester concentré et faire une très, très belle course." "C'est génial, c'est vraiment un sentiment particulier", a confié de son côté Jonathan Borlée. "On a gagné il y a deux ans, on gagne à nouveau cette année. Tous ont fait un super job. Ce fut une course très difficile pour moi. Dylan me met en bonne position. Tout le monde était à fond. J'avais les jambes lourdes de la veille (où il a pris le bronze du 400m individuel). J'ai eu du mal à me qualifier pour Berlin, et puis il y a ça maintenant, ça a été une semaine vraiment particulière". "C'était génial, il y avait un super public. On voulait gagner, il y avait beaucoup d'adrénaline. On a respecté les consignes du coach. Les conditions n'étaient pas optimales parce qu'il faisait froid, mais on savait que ce serait une des plus belles finales depuis longtemps. Les Espagnols avaient une belle équipe, les Britanniques aussi. Il y avait les champions du monde en salle, les Polonais. C'est génial ! J'ai essayé de faire la course pour bien lancer l'équipe, même si j'avais vu que les autres équipes avaient mis leur meilleur coureur en 1", a raconté de son côté Dylan Borlée, premier relayeur. "Tout le monde a couru à la perfection. Vivre ça à 18 ans, c'est incroyable. Je prend ça avec aussi pour le futur", s'est réjouit Jonathan Sacoor qui avait mis de côté le 400m individuel à Berlin pour se concentrer pour le relais. "J'étais très motivé pour faire le 4X400m, ça a été une année incroyable", a conclu le champion du monde junior (U20) du 400m. (Belga)

Vos commentaires