En ce moment
 

EXCLUSIF: moins de 10% des électeurs PS influencés par les affaires revoteront socialiste

 

Le sondage réalisé par iVOX pour RTL auprès des électeurs socialistes nous révèle que seuls 6,1% à 7,8% de ceux qui ont déclaré être influencés par les affaires récentes (Publifin, ISPPC et Samusocial), soit 64,5% d’entre eux, sont certains de tout de même revoter PS aux prochaines élections. Le plus gros mouvement de voix irait vers le PTB, qui reprendrait pour lui 29,1 à 30% des voix de ces électeurs socialistes.

Aux communales?

Sur toutes les personnes interrogées qui ont voté PS aux dernières élections communales et qui ont déclaré être influencées par les affaires, certains resteront tout de même fidèles au PS lors de leur vote aux communales de 2018. Ils ne seront cependant que 6,1% dans le cas.

Vers quel autre parti leurs voix iront-elles ? 

29,1% - PTB
8,8% - Ecolo
6,2% - cdH
5,3% - MR
4% - DéFi
3,1% - Droite citoyenne

3,3% - Un autre parti
5,9% - Vote blanc ou nul
28,3% - Indécis


Aux fédérales?

Sur toutes les personnes interrogées qui ont voté PS aux dernières élections fédérales et qui ont déclaré être influencées par les affaires, certains resteront tout de même fidèles au PS lors de leur vote aux fédérales de 2019. Ils ne seront cependant que 7,8% dans le cas.

Vers quel autre parti leurs voix iront-elles ?

30% - PTB
8,2% - Ecolo
4,2% - MR
4,2% - cdH
2,9% - Défi
0,6% - Droite citoyenne

3,9% - Un autre parti
5,2% - Vote blanc ou nul
33,2% - Indécis

Dans le détail, ce sont surtout les hommes, les + de 35 ans et les personnes ayant un diplôme du secondaire qui reporteraient leurs voix sur le PTB. Les femmes, les – de 34 ans et ceux ayant un diplôme d’études supérieures plébiscitent également l’extrême gauche, mais sont plus encore « indécis » quant à leurs choix futurs.


Oui, le PS doit se réformer en profondeur

Nous avons également demandé aux 800 électeurs du PS représentatifs interrogés si le Parti Socialiste doit se réformer en profondeur. Le score est sans appel : c’est oui pour 84,1% des électeurs socialistes. Seuls 7,9% d’entre eux pensent que le PS ne doit rien changer, et 8% n’ont pas d’idée sur la question.


Elio Di Rupo garde la confiance des électeurs

Enfin, à la question de savoir s’ils ont confiance en Elio Di Rupo comme président du parti, celui-ci conserve le soutien des électeurs. 55,5% ont toujours confiance en lui, contre 38,5% qui n’ont plus confiance. Mais seuls 48,6% des hommes ont encore confiance, contre 48,8% qui l’ont perdue. C’est chez ceux qui déclarent ne pas du tout suivre la politique qu’Elio Di Rupo garde le plus gros score de confiance : 75,8% pour, contre 23,1% contre.

Ce sondage a été réalisé entre hier vendredi 9 juin et ce samedi 10 juin 2017 auprès d’un échantillon représentatif de 800 francophones qui ont voté pour le PS lors des élections communales en 2012 ou fédérales en 2014. La marge d'erreur est 3,39%.

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos