En ce moment
 
 

Face à une question inattendue, le nouveau président de DéFI dévoile son rêve d’homme politique

François De Smet, le nouveau président du parti DéFI (anciennement appelé le FDF), était l’invité de Pascal Vrebos ce dimanche sur RTL-TVI.

Au cours de l’interview, celui qui vient de succédé à Olivier Maingain à la tête de DéFI a été interrogé sur de nombreux sujets: l’avenir du parti, l’immigration, l’interruption de grossesse, l’alcoolisme chez les jeunes ou encore les négociations fédérales.

Mais François De Smet ne s’attendait peut-être pas à la question inattendue de Pascal Vrebos, d’ordre métaphysique. Elle aura en tout cas permis de dévoiler ce que ce philosophe de métier rêverait d’accomplir en politique.

Pascal Vrebos: Question métaphysique, ou philosophe: Dieu existe-t-il ?

François De Smet: Chacun peut avoir sa conception. Pour moi… je suis athée de confession, mais j’ai un profond respect pour tous les croyants et toutes les croyantes. D’abord parce que la plupart des personnes sur cette Terre ont une croyance de nature religieuse, et je suis très intéressé par l’histoire des religions. Nous avons tous un bagage judéo-chrétien, musulman ou autre. Et un des grands thèmes qui m’intéressent en politique, si je pouvais arriver à faire une seule chose, c’est faire en sorte qu’on en finisse avec ces cours séparés de morale et de religion. Et qu’à 18 ans, tout jeune soit capable de savoir ce qu’est le Yom Kippour, les cinq piliers de l’islam, l’évangile et les principaux courants philosophiques. Parce que ça fait partie de notre bagage de l’humanité. Vous pouvez ne pas être croyant, et avoir un grand respect pour les religions en tant que telles.

Vos commentaires