En ce moment
 
 

Flahaut et Pieters: 3 heures avec Elio Di Rupo

Les médiateurs ont reçu pendant 3 heures jeudi après-midi le président du PS.

Les présidents de la Chambre et du Sénat ont été chargés samedi soir d'une mission de médiation pour relancer les négociations en vue de la formation du gouvernement. Depuis mardi, ils ont reçu les présidents des sept formations qui participaient jusqu'à présent à des discussions en vue d'une réforme de l'Etat. Ils ont reçu mardi les présidents de Groen!, d'Ecolo et du cdH. Ils ont poursuivi mercredi avec les présidents du sp.a, du CD&V et de la N-VA. Ils ont terminé jeudi par une rencontre avec le président du PS. A ce stade, on ne sait pas comment les deux médiateurs vont continuer leur mission. Il semble toutefois que les rumeurs faisant état d'une réunion des 7 partis ou une visite des médiateurs au roi ce jeudi soir pour un rapport intermédiaire ne sont pas fondées.

Bart De Wever et le MR

Chacun jusqu'à présent semble dire qu'il faut poursuivre à 7 sur la base de ce qui était déjà acquis, même si la rencontre entre le président de la N-VA Bart De Wever avec des responsables MR a jeté le trouble chez certaines partenaires de négociations.  Le vice-président du PS Philippe Moureaux dit dans une interview à Paris Match que les francophones qui négociaient ont accepté des choses dont ils ne voulaient pas jusqu'à présent. "Je le dis d'ailleurs à ceux qui auraient l'intention de rebattre les cartes: les concessions que nous avons données, 't is gedaan! C'est terminé", ajoute-t-il. Philippe Moureaux précise encore qu'il faut se méfier de l'euphorie à laquelle pourraient conduire certaines des déclarations de M. De Wever. "Il va toujours essayer d'aller plus loin", dit-il. A ce propos, les libéraux "lui ont proposé des négociations sur base des thèse flamandes", poursuit-il. "De Wever est à la recherche des francophones qui lui céderont le plus", dit-il encore.
 

Vos commentaires