En ce moment
 
 

Gouvernement Vivaldi: Alexander De Croo Premier ministre "à pile ou face"

 
 

Les discussions en vue de former un gouvernement fédéral se sont poursuivies toute la nuit de mardi à mercredi et ont abouti, du moins sur le volet du budget. Le choix du Premier ministre s'est porté sur Alexander De Croo, comme les formateurs l'ont annoncé en conférence de presse à 11h. Ils ont précédemment remis leur rapport final au Roi Philippe. Les négociateurs se revoient cette après-midi pour préciser le casting au-delà de la figure du Premier ministre. Tous les membres du gouvernement Vivaldi prêteront serment demain jeudi à 10h.

Les négociateurs ont travaillé toute la nuit et sur le coup de 6h30, l'accord de gouvernement était ficelé. "Oui il y a un accord sur le contenu", a reconnu le président de l'Open Vld Egbert Lachaert au micro de notre journaliste sur place Loïc Parmentier à sa sortie du Palais d'Egmont.

> LE CONTENU DE L'ACCORD

Les formateurs Alexander De Croo (Open Vld) et Paul Magnette (PS) se sont rendu au Palais à 10h00. Ils ont fait leur rapport final au Roi Philippe, qui a prolongé leur mission jusqu'à la nomination du gouvernement, a expliqué le Palais dans un communiqué.

Alexander De Croo Premier ministre

Le Premier ministre sera le formateur Open Vld Alexander De Croo. Interrogé sur ce choix, les formateurs ont répondu par de la langue de bois. "On ne savait pas comment choisir alors on a tiré à pile ou face et c'est tombé sur Alexander mais c'est un excellent choix", a lancé Paul Magnette avant de mettre fin à la conférence de presse organisée à 11h.

Les deux hommes se sont félicités mutuellement. "Paul, ton engagement, ton travail infatigable, ta volonté de réussir, ça a vraiment été la clé de ce qu'on a fait les derniers jours. Et je voudrais vraiment te remercier du rôle que tu as pu jouer avec moi", a déclaré Alexander De Croo. Paul Magnette l'a remercié, ajoutant à son égard: "Félicitations et tous mes voeux de succès". "Alexander a montré énormément de patience, énormément d'humour, une vraie capacité d'équipe, de rassembler au-delà des différences. (...) Ce matin c'est un profond soulagement. Un moment que nous attendons tous depuis 16 mois maintenant", a-t-il ajouté.

Un discours détendu

Alexander De Croo s'est également distingué par deux fois, premièrement avec "ma première gaffe", comme il l'a reconnu gêné juste après avoir salué le travail de l'actuelle Première ministre "Sophie Michel", et non Wilmès. Il a également cité... Michael Jordan ! "Talent wins games but teamwork wins championships" : "Le talent gagne des matches, mais le travail d'équipe gagne des championnats".

"Le travail qui nous attend est énorme"

"Je réalise que beaucoup de gens sont sceptiques, disent qu'ils veulent voir avant de croire. A nous de prouver qu'on travaille, qu'on a les bonnes priorités, qu'on a les pieds bien dans le sol. Cet accord est un point de départ pour faire de la politique autrement, avec plus de pragmatisme, de collaboration et de respect pour chacun et les autres opinions", a souligné M. De Croo, insistant sur le travail d'équipe et l'esprit de collaboration qui a permis la mise sur pied de la coalition Vivaldi. "Le travail qui nous attend est énorme", a-t-il ajouté. Le libéral a rappelé les défis que devra affronter le nouveau gouvernement, à commencer par la crise du coronavirus qui a bouleversé le pays. De nombreuses personnes ont perdu un proche, vivent dans l'insécurité. Mais beaucoup de gens se sont aussi surpassés et "ont donné plus que ce que l'on attendait d'eux". "Cela prouve une chose: dans quel pays merveilleux nous vivons, un pays où nous pouvons nous donner la main, où ensemble nous pouvons atteindre plus", a-t-il affirmé.

"Regagner la confiance des citoyens"

Après 16 mois de crise, la Belgique peut enfin compter sur un nouveau gouvernement fédéral, disposant d'une majorité parlementaire. Mais entretemps, la confiance des citoyens dans la politique s'est érodée. "Nous avons un travail énorme à faire pour regagner cette confiance. Il faut maintenant faire fonctionner cette équipe", a souligné M. Magnette. Et d'ajouter: "Notre pays a besoin de sérénité, de respect, d'un personnel politique qui n'est pas là d'abord pour se disputer mais pour être au service des citoyens".

La coalition Vivaldi n'aura pas de majorité sur les bancs flamands de la Chambre. Cette situation n'est pas ce qui interpelle au quotidien les gens qui craignent de perdre leur emploi ou ne savent pas si, demain, la crèche ou l'école de leur enfant seront ouvertes, a fait remarquer M. De Croo. "Le plus important, c'est d'avoir un gouvernement qui s'attaque aux problèmes. Nous ne faisons pas le choix de rester sur le banc de touche ou de nous contenter de regarder les problèmes mais de chercher des méthodes pour travailler ensemble"

> QUI EST ALEXANDER DE CROO

Qui d'autre dans ce gouvernement ?

Les négociateurs se reverront à 12h pour établir la liste des ministres et secrétaires d'Etat. Seule certitude à ce stade sur les autres noms pressentis : Egbert Lachaert ne sera pas ministre, il restera président de l'Open Vld, comme il l'a confié à Loïc Parmentier.

Selon la Dernière Heure, qui cite une note transmise par les formateurs, la répartition serait la suivante côté francophone: 

- 5 postes pour le PS (1 vice-Premier ministre, 1 ministre, 2 secrétaires d'Etat et la présidence de la Chambre)

- 4 postes pour Ecolo (1 vice-Premier, 1 ministre, 1 secrétaire d'Etat et la présidence du Sénat)

- 2 postes pour le MR (1 vice-Premier et 1 ministre) compte tenu du poste de commissaire européen qui avait été attribué à Didier Reynders

Un accord à valider par les bases des 7 partis

L'accord de gouvernement doit être validé par les militants des sept partis qui composeront la coalition Vivaldi. Les congrès de participation auront lieu dans la soirée, de manière partiellement virtuelle afin de respecter les mesures destinées à ralentir la propagation du Covid-19.

Le MR ouvrira le bal à 19h00 au Heysel à Bruxelles. Une retransmission en direct sur Facebook est prévue.

Le CD&V suivra à 20h00 à la salle Elisabeth à Anvers, où les militants pourront suivre une allocution digitale de leur président Joachim Coens.

Les socialistes flamands du sp.a organiseront un congrès virtuel. Quelques militants pourront suivre en présentiel le discours du président Conner Rousseau, prononcé à Tamise (Flandre orientale).

L'Open Vld, le parti du futur Premier ministre Alexander De Croo, organisera un congrès totalement virtuel, retransmis depuis Aartselaar (province d'Anvers).

Chez les verts, Ecolo organisera un congrès digital autour d'un lieu central à Namur.

Groen mettra en place un congrès décentralisé en une dizaine de lieux en Flandre. A noter que les membres des partis écologistes devront également nommer les futurs membres du gouvernement issus de leur rang.

Enfin, le PS réunira ses militants à 22h00 à Louvain-la-Neuve, à la suite des congrès des fédérations.

Après la validation de l'accord par les militants, les ministres pourront être nommés. La prestation de serment du nouveau gouvernement fédéral est prévue jeudi à 10h00.




 

Vos commentaires