En ce moment
 
 

Formation fédérale: Paul Magnette n'exclut pas la réforme de l'Etat de sa mission d'informateur

Paul Magnette

Paul Magnette a tenu une conférence de presse ce lundi après-midi. Nommé informateur par le Roi Philippe mardi dernier, le président du PS rompt avec les habitudes. Généralement, un missionnaire royal travaille dans la discrétion et ne communique qu'après avoir fait rapport au Roi. Cette fois, Paul Magnette a tenu à faire un premier compte-rendu auprès des citoyens.

L'un des sujets principaux concerne les demandes de réforme de l'Etat de la N-VA. Le parti nationaliste flamand pointe du doigt les transferts d'argent du Nord vers le Sud du pays et souhaiterait y mettre fin, notamment en matière de sécurité sociale.

Dans sa conférence de presse, Paul Magnette a expliqué ne pas avoir exclu la question institutionnelle de son travail d'informateur. "J'ai suggéré que les questions institutionnelles soient traitées de manière transversale. Non pas comme un thème en soi, mais que, thème par thème, on puisse très ouvertement et sans tabou examiner sur certaines matières un autre mécanisme institutionnel que celui qui existe aujourd'hui, qui pourrait être plus efficace. L'efficacité est évidemment la clé de la démarche", a-t-il indiqué en réponse à une question d'un journaliste.

Paul Magnette avait martelé ne pas vouloir de réforme de la sécurité sociale

Rappelons que mardi dernier, quelques heures avant d'être nommé informateur par le Roi, le président du PS avait ouvertement exclu une réforme de la sécurité sociale. "Si la N-VA revient avec des demandes de scission de pans entiers de la sécurité sociale (des soins de santé, des allocations de chômage, etc.), nous n'allons évidemment pas discuter de ces questions-là. On a toujours dit très clairement: on ne va pas discuter d'une remise en cause de la sécurité sociale. Il ne faut pas compter sur le PS pour ça", avait déclaré Paul Magnette.

 

Vos commentaires