En ce moment
 
 

George Gilkinet apporte des précisions sur le certificat Covid: "Ce que l'on veut éviter, c'est qu'il soit utilisé dans la vie quotidienne"

 
 

Georges Gilkinet, Vice-premier ministre et ministre de la Mobilité du gouvernement fédéral, était l'invité politique de Fabrice Grosfilley ce matin au micro de Bel RTL. L'occasion d'en savoir plus sur les décisions qui seront prises par le comité de concertation cet après-midi à 14h. Mais aussi, d'en apprendre davantage sur le Covid Safety Ticket belge qui sera disponible sur l'application CovidSafe.be.

Invité sur le plateau de Bel RTL ce matin, le Vice-premier ministre fédéral Georges Gilkinet, a tenu des propos rassurants et remplis d'espoir. "Petit à petit, nous allons retrouver nos libertés", a-t-il martelé au micro de Fabrice Grosfilley. Mais il a aussi eu l'occasion d'expliquer plus en détail comment fonctionnera le Covid Safety Ticket belge et où est-ce qu'on pourra le trouver. 

Évènements cet été: est-ce qu'il faudra avoir ce Covid Safety Ticket ou bien le Covid Certificate européen ? 

Mis en place à partir du 1er juillet, le pass sanitaire européen est en fait le même que le Covid Safety Ticket belge: "Les évènements qui veulent aller au-delà de la norme de 2.500 personnes, puis 5.000 à partir du 30 juillet, pourront négocier avec le commissaire corona pour mettre en place le Covid Safety Ticket, qui est en fait le certificat européen de vaccination", a expliqué George Gilkinet. "Ce que l'on veut éviter, c'est qu'il soit utilisé dans la vie quotidienne: pour aller chez le coiffeur, pour aller au restaurant, etc. On doit retrouver cette liberté et cette simplicité de rencontrer des personnes. C'est vraiment important pour notre santé mentale !", a poursuivi le vice-premier ministre fédéral.

Le Covid Safety Ticket ou Pass Sanitaire européen est disponible sur CovidSafe.be: comment faut-il procéder ? 

Le certificat covid permettra de voyager mais aussi d'assister à des évènements donc. Deux moyens d'obtenir son certificat (soit vaccinal, soit d'un test PCR négatif, soit d'une guérison au covid): soit en téléchargeant l'application CovidSafe.be, soit par téléphone en contactant le Call Center. 22.000 personnes l'ont fait depuis avant-hier en Wallonie. 

Deux versions existent: une électronique sous forme de code QR qu'il faudra montrer avant de prendre le train ou l'avion ou bien avant de pouvoir rentrer dans la salle où se déroule l'évènement. Et une version papier qu'il faut demander au call center de votre Région (02/214.19.19 à Bruxelles, 07/131.34.93 pour la Wallonie). 

Le patient peut donc faire sa demande en ligne sur l'application: "Un robot virtuel va lui permettre de faire le choix du certificat qu'il désire (NDLR, certificat de vaccination, certificat de guérison ou certificat de testing), rentrer son numéro de registre national, et il pourra choisir le canal sur lequel il voudra le recevoir", explique Emilie Coene, cheffe de projet vaccination et contact tracing.

Pourtant, beaucoup de Belges sont un peu perdus: ils se dirigent donc vers les agents du Call Center pour les aiguiller. 2.500 appels ont été enregistrés pour des demandes d'infos supplémentaires: 90% d'entre elles concernent le mode d'envoi du certificat papier. "Beaucoup de personnes âgées demandent quand même une version papier parce qu'ils ne savent pas utiliser une application mobile ou qu'ils ont plus de difficultés. Ca les rassure d'avoir une version papier, quelque chose de visuel", précise Tracy Morbitelli, agent du call center.

Ce Covid Certificate sera-t-il d'application pour toujours ?

Il a aussi tenu à rassurer quant à la durée d'utilisation d'un tel dispositif: "On veut limiter strictement dans le temps l'usage de ce certificat", a-t-il insisté, avant d'enchaîner: "L'idée pour l'instant c'est qu'on l'utilise jusqu'au 30 septembre pour enfin revenir à une vie normale. Il faut être modeste, le virus est vicieux depuis le début, il faut rester attentif aux variants", a nuancé George Gilkinet. 

Voyage: vers des tests antigéniques ? 

Comme vous le savez déjà, toutes personnes qui n'a pas encore reçu sa convocation pour se faire vacciner pourra bénéficier de deux tests PCR gratuit à partir de juillet et jusqu'à fin septembre. Mais qu'en est-il des tests antigéniques? Bien plus rapides, ces-derniers permettraient de désengorger les centres de test. Mais seront-ils autorisés pour voyager ou se rendre à un évènement par exemple? Sont-ils suffisamment fiables?

"On veut donner une possibilité supplémentaire pour les retardataires ou ceux qui n’ont pas eu de chance de se faire vacciner. Alors on va dans le sens des tests antigéniques dont les résultats sont plus rapides que ceux des PCR. On veut permettre à un maximum de personnes de voyager librement", a-t-il terminé. 




 

Vos commentaires