En ce moment
 

Grand Baromètre: la N-VA stagne, c'est le grand retour du Vlaams Belang

  • Grand baromètre: éclairage sur les intentions de vote en Wallonie et à Bruxelles

  • Grand baromètre: éclairage sur les personnalités politiques les plus plebiscitées

 
Grand baromètre

Si on votait demain, le PS gagnerait les élections en Wallonie et à Bruxelles, mais son avance sur le MR reste faible, dans les deux cas, révèle notre sondage RTL - Ipsos - Le Soir. Au Nord, la N-VA reste premier parti, en stagnation, Alors que le Vlaams Belang renoue avec un score à deux chiffres: 10,5% d’intentions de vote.

La crise des migrants et leur accueil dans notre pays ont occupé la Une de l'actualité au cours des derniers mois. Exercent-ils une influence déterminante sur le choix des électeurs ? Si un scrutin se tenait demain, des partis tireraient-ils leur épingle du jeu ? C'est à ces questions que pouvait répondre le Grand Baromètre RTL - Ipsos - Le Soir. Notre sondage sur les intentions de vote de la population ne montre aucun changement radical par rapport à l'édition précédente datant du mois d'avril. On observe néanmoins quelques évolutions que les bureaux politiques étudieront sans doute avec attention dans les jours prochains.

En Wallonie, la situation reste très stable. On enregistre un petit recul du MR, un peu moins de 3 points de baisse, sous la marge d’erreur. Le PS en profite pour récupérer le leadership.

Les socialistes conservent leur première place à Bruxelles, à nouveau, pour un fifrelin. On note aussi que si à Bruxelles, le FDF est le troisième parti de la région, en Wallonie, il ne perce décidément pas du tout avec un score sous la marge d'erreur, de 1,7%. Autre observation: si l'on additionne le résultat du parti populaire (PP), de La Droite et de Debout les Belges, on atteint quand même plus de 11% des électeurs qui voteraient à la droite du MR. À l'autre extrême, le PTB-GO affiche toujours de bons chiffres.

En Flandre, les sorties fracassantes de Bart De Wever sur les réfugiés au cours des dernières semaines, ne semblent guère avoir d'impact pour son parti. Le score de la N-VA reste stable, à 28,8%. Mais surtout, la menace d’un exode des électeurs vers le Vlaams Belang se précise. Le parti d’extrême droite double son score, en un an et demi. Et compte plus de 10% des voix des sondés.

La N-VA serait le parti qui perdrait le plus de députés (-5), par rapport aux sièges engrangés lors des dernières élections législatives de 2014. Le Vlaams Belang en gagnerait justement 5.


Si de nouvelles élections fédérales avaient lieu dimanche prochain, pour quel parti voteriez-vous?

Cette vague de 2571 répondants, formant des échantillons représentatifs des Belges de 18 ans et plus à raison de 1017 en Wallonie, 1030 en Flandre et 524 dans les 19 communes de la Région Bruxelles-Capitale, a été réalisée du 28 septembre au 4 octobre 2015.Les interviews ont eu lieu via l’Ipsos On Line Panel.La marge d'erreur maximale, pour un pourcentage de 50% et un taux de confiance de 95% est de +/-3,1 en Wallonie, +/-3,1 en Flandre et de +/-4,3 à Bruxelles.

WALLONIE

PS 26
MR 23,3
cdH 13,3
Ecolo 9
PTB-GO! 8,5
PP 4,6
La Droite 3,7
Debout les Belges 3,3
FDF 1,7

BRUXELLES

PS 19,7
MR 19,3
FDF 10,4
Ecolo 9,6
PTB*PVDA-GO! 6,4
cdH 8,1

FLANDRE

N-VA 28,8
CD&V 17,8
sp.a 14,5
Open Vld 12,5
Vlaams Belang 10,5
Groen 9
PVDA+ 4,1

Vos commentaires