En ce moment
 
 

Grand Baromètre: Alexander De Croo inspire confiance

 
Grand baromètre
 

Concernant les chefs des différents gouvernements, Alexander de Croo est le mieux côté. Près de 6 Belges sur 10 ont confiance en lui, il est le seul qui bénéficie d’une majorité de soutien.

L'enquête menée du 2 au 8 décembre 2020 se base sur 2.535 répondants (533 à Bruxelles, 995 en Wallonie et 1.007 en Flandre), soit un échantillon représentatif parmi les Belges de 18 ans et plus. La marge d'erreur maximale, pour un pourcentage de 50% et un taux de confiance de 95% est d’environ 3,1% en Wallonie et en Flandre ; 4,2% à Bruxelles.

Cotes de confiance du gouvernement

Aucun des gouvernements belges (fédéral, régions, fédération Wallonie-Bruxelles) ne parvient à récolter la confiance d’une majorité de Belges.

2 citoyens sur 5 (40%) font confiance au gouvernement fédéral. Les Bruxellois sont ceux qui sont le plus positifs sur la Vivaldi, les Wallons les plus méfiants.

Depuis octobre, et le soir de la formation du gouvernement, cette confiance a un peu progressé chez les Flamands et les Bruxellois. Elle a baissé chez les Wallons.

6 Belges sur 10 font confiance à Alexander de Croo

Le taux de confiance est similaire pour les trois gouvernements régionaux : 43% de confiance des sondés envers l’exécutif bruxellois et flamand, 40% des Wallons vis-à-vis de leur gouvernement régional. On tombe à un sondé sur 3 seulement, pour la majorité PS/MR/Écolo en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Concernant les chefs des différents gouvernements, Alexander de Croo est le mieux côté. Près de 6 Belges sur 10 ont confiance en lui, il est le seul qui bénéficie d’une majorité de soutien. Cette cote a d’ailleurs grandi depuis son accession au poste en octobre.

Projections en sièges

Si on revotait demain, le gouvernement Vivaldi aurait une majorité plus étriquée à la chambre (81 sièges au lieu de 87 actuellement).

Les Écologistes seraient 4 députés de moins. La famille centriste perdrait 2 parlementaires. Les Libéraux en perdraient un. Seule la famille socialiste se renforcerait légèrement : + 1 élu.

Le Vlaams Belang et N-VA représenteraient la plus grande force politique de la chambre, et une majorité de députés dans le groupe linguistique néerlandophone (45 élus sur 89).

Une force surtout due à la percée du parti d’extrême droite. Le Vlaams Belang serait le parti qui progresserait le plus (25 élus, soit 7 élus supplémentaires par rapport aux élections). La N-VA de son côté, serait la formation parlementaire qui chuterait le plus, si on devait revoter ce dimanche, avec 5 élus de moins. Il y aurait 17 députés communistes, 5 représentants supplémentaires.

 




 

Vos commentaires