En ce moment
 

Grande première pour le PTB: le parti entre dans une majorité communale

Geert Asman devient le premier échevin du PTB en Belgique à Zelzate. Brent Meuleman, un enseignant de 30 ans qui tirait la liste sp.a, y sera, lui, le bourgmestre, ont annoncé les deux partis samedi après-midi à l'occasion de la présentation de leur accord de majorité pour cette commune de Flandre orientale de 12.000 habitants.

Geert Asman, qui était tête de liste pour le PTB/PVDA, sera échevin des Affaires sociales, des Finances et des Travaux publics.

Le nouveau collège échevinal, qui compte deux sièges de moins que l'actuel, sera composé de deux socialistes et de deux membres du parti radical de gauche. Steven De Vuyst, collaborateur parlementaire du député fédéral Raoul Hedebouw, accède en effet également à une fonction scabinale. Il se chargera de la Jeunesse, du Logement, du Climat et de la Coopération au développement. C'est la première fois que le PTB/PVDA fait son entrée dans une majorité communale en Belgique, ce qui a attiré pas mal de médias du nord du pays à la conférence de presse de présentation de l'accord samedi à Zelzate. Le futur bourgmestre y a promis une "politique juste, démocratique, chaleureuse et sociale". Brent Meuleman a regretté la sortie de son prédécesseur Frank Bruggeman (VLD-SD), qui a comparé le choix de s'allier avec le PTB à "une rupture du cordon sanitaire". "Le signal de l'électeur est clair et nous avons opté pour un futur projet positif basé sur une vision partagée", lui a-t-il rétorqué.


Suppression de la voiture de fonction du bourgmestre

Pour financer son accord de majorité, la coalition de gauche entend obtenir des revenus des grandes entreprises. On ignore encore de quelles sociétés il s'agira mais le futur échevin Asman n'exlut pas que le géant de l'acier ArcelorMittal soit notamment sollicité. La réduction du nombre d'échevins et la suppression de la voiture de fonction du bourgmestre devraient également permettre de créer un espace budgétaire. Après quelques années d'économies, les deux partis veulent investir 250.000 euros annuellement dans la réparation de trottoirs et de routes. Le service de prêt de la commune sera élargi et un plan de lutte contre la pauvreté sera développé. Tous deux veulent également être soumis à une grande évaluation de leur travail par la population après trois ans.

Zelzate est une commune de 12.000 habitants située le long du canal Gent-Terneuzen, à la frontière néerlandaise. Elle est très industrialisée et une grande partie de la population travaille dans les entreprises du port de Gand, comme ArcelorMittal par exemple.


Le parti a réussi une forte percée

Des conseillers communaux du PTB/PVDA y siégeaient déjà depuis 1982. En 2006, le parti a ensuite réussi une forte percée, avec six sièges sur les 23 disponibles. Sa popularité est en grande partie due à Geneeskunde voor het Volk (Médecine pour le peuple), un réseau de onze cabinets médicaux qui proposent des soins de première ligne gratuits.

Geert Asman, lui-même médecin dans un de ces cabinets, avait déjà tiré la liste du PTB/PVDA à Zelzate en 2012. Il avait alors rassemblé 22% des voix. Cela n'avait cependant pas encore suffit à former une majorité, pour laquelle Open Vld-SD, N-VA, CD&V et la liste Vrij Zelzate s'étaient entendus.

Vos commentaires