En ce moment
 
 

Hausse du nombre de "surfeurs de train" sur le réseau ferré belge

Hausse du nombre de

(Belga) Le nombre de "surfeurs de train", ces jeunes qui s'accrochent à l'extérieur ou sur le toit de trains en mouvement, est en augmentation en Belgique.

En 2018, 17 cas ont été recensés, contre 6 seulement en 2015, 13 en 2016 et 10 en 2017. Pour le premier trimestre 2019, le compteur affiche déjà le nombre de 5, selon une réponse du ministre fédéral de la Mobilité François Bellot (MR) à une question écrite d'Emir Kir (PS). Le ministre rappelle dans sa réponse qu'Infrabel sensibilise régulièrement sur les règles de sécurité d'application sur l'ensemble du réseau ferré. Securail est également sollicité pour identifier les zones à risques. Toute personne surprise à "surfer" sur un train s'expose à une amende. Le montant de celle-ci peut toutefois varier d'un arrondissement judiciaire à l'autre. "Chaque arrondissement a ses sanctions spécifiques. Il n'y a pas de montant fixe", selon le ministre Bellot. (Belga)

Vos commentaires