En ce moment
 
 

Jan Jambon dévoile ses informations sur les mosquées: "Il n'y a pas de grand problème de radicalisation" (vidéo)

  • Jan Jambon: "Les gens qui partent en Syrie vont ailleurs que dans les mosquées parce que c

  • Jan Jambon dit ce qu

 

Le ministre fédéral de l'Intérieur était l'invité de Pascal Vrebos ce dimanche sur RTL-TVI. Jan Jambon (N-VA) s'est exprimé sur les informations qu'il a obtenues des services de sécurité concernant la surveillance des mosquées en Belgique.

Il y a quelques mois, Jan Jambon avait affirmé vouloir savoir ce qu'il se passait à la grande mosquée de Bruxelles. Le ministre de l'Intérieur avait alors diligenté une enquête. Ce dimanche sur le plateau de Pascal Vrebos, il dévoile les informations qu'il a obtenues. "L'enquête est terminée et il n'y a actuellement pas de grand problème de radicalisation à la grande mosquée", révèle Jan Jambon. "Et c'est le cas dans la plupart des mosquées. J'ai beaucoup de contacts avec les parents de gens qui sont partis et même décédés en Syrie, et tous me disent qu'à un certain moment leurs jeunes ne les accompagnaient plus à la mosquée, parce que c'était trop modéré", ajoute le ministre de l'Intérieur.

Quittant la sphère de la mosquée, les jeunes sont embrigadés dans le djihadisme par d'autres méthodes. "Par internet, beaucoup trouvent les messages radicaux sur internet, ou bien dans ce qu'on appelle 'les garages', où les prêcheurs viennent. Des choses très secrètes, mais donc pas dans les mosquées reconnues", précise Jan Jambon.

Vos commentaires