Joëlle Milquet ne sera finalement pas tête de liste à la Chambre: elle s'explique au micro RTL INFO

ELECTIONS 2019

Joëlle Milquet, qui avait accepté de tirer la liste bruxelloise du cdH à la Chambre lors des prochaines élections, renonce, annonce le parti dans un communiqué. L'ancienne présidente du cdH travaille comme conseillère spéciale à la Commission européenne. Le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, lui a demandé de s'occuper du suivi des recommandations qui figuraient dans le rapport qu'elle a rédigé, au sujet des victimes d'actes de violence et de terrorisme.

"Ça ne signifie pas du tout que je quitte ni la politique, ni mon parti"

Joëlle Milquet a accepté cette proposition. "Ça ne signifie pas du tout que je quitte ni la politique, ni mon parti, je reste un pied dedans et par ailleurs je vais continuer à aider fortement à la campagne, mais ça me permettra de continuer l'engagement européen que j'avais pris et qui était évidemment mon premier choix", a-t-elle expliqué au micro RTL INFO de Camille Mathoulin.

"C'est vrai que j'avais toujours dit à l'interne que je préférais continuer un engagement européen, tout le monde le savait bien et c'est vrai que j'ai accepté de faire plaisir à Maxime Prévot lorsqu'il m'a demandé de le faire", reconnaît-elle. "Et ce n'est d'ailleurs qu'avec son approbation que j'ai accepté. S'il m'avait dit, renonce à cette proposition intéressante, je l'aurais fait, mais il a considéré que c'était une proposition qui était tout à mon honneur et il sait très bien que c'est un sujet qui me passionne et dans lequel je me suis investie, et il est surtout très rassuré de savoir que Georges Dallemagne peut me remplacer, que je continue vraiment à les aider dans la campagne, à être sur le terrain et à rester plus que jamais un membre actif".

Il y a un peu plus d'un mois, Joëlle Milquet annonçait son retour:

Vos commentaires