Kris Peeters presse les partenaires sociaux de réformer la Loi Renault

Kris Peeters presse les partenaires sociaux de réformer la Loi Renault

(Belga) Le ministre de l'Emploi Kris Peeters (CD&V) veut que les syndicats et le patronat s'activent pour la modernisation de la Loi Renault. Cette loi, adoptée il y a vingt ans, définit les procédures à suivre en cas de licenciement collectif. Kris Peeters a présenté ses propositions de réforme aux partenaires sociaux mais indique qu'il "ne peut pas attendre des siècles". Il veut boucler la modernisation encore cette année.

Le vice-Premier ministre avait déjà annoncé des propositions pour améliorer la Loi Renault. Il veut notamment qu'on tienne compte des sous-traitants, qu'un médiateur soit nommé - préventivement - beaucoup plus tôt et que les travailleurs puissent être inclus dans un plan social, même quand ils trouvent rapidement un nouveau travail. Il s'agit de trouver "un juste équilibre", a indiqué Kris Peeters lundi dans "De Ochtend" sur Radio 1. En d'autres mots: la loi doit offrir une protection au personnel touché, tout en permettant toujours aux entreprises de se restructurer. Kris Peeters a rappelé avoir transmis ses cinq propositions il y a un petit temps aux syndicats et aux employeurs et les appelle à se mettre au travail. "J'attends leur réponse", a-t-il souligné. "Nous devons avancer." La discussion est sur la table du Conseil national du travail, mais elle devra ensuite convaincre les partenaires de coalition - N-VA, Open Vld, et MR - puis recevoir le feu vert du Parlement. "J'espère que nous réussirons à moderniser la loi cette année", a conclu le ministre. (Belga)

Vos commentaires