Sophie Wilmès (MR) tacle Paul Magnette sur Proximus: "Il me surprend par sa haine des entrepreneurs"

  • Sophie Wilmès (MR): "Paul Magnette me surprend par sa haine de l''entreprise"

  • Sophie Wilmès

 

La ministre du Budget, Sophie Wilmès (MR), était l’invitée de Pascal Vrebos ce dimanche. L’occasion de revenir sur l’une des informations de la semaine, la restructuration chez Proximus.

Pascal Vrebos est revenu avec son invitée sur les déclarations de Paul Magnette (PS) dans les colonnes du journal l’Echo: "Proximus est géré par un management incompétent", avait-il dit avant d’enchaîner: "Je suis dans une colère noire. Ces gens payés 1 million d’euros par an sont incapables d’anticiper. Ils virent 2000 personnes."

La ministre du Budget, Sophie Wilmès a réagi: "Paul Magnette me surprend par sa haine de l’entreprise, sa haine des entrepreneurs. C’est incroyable. C’est une difficulté majeure pour 2.000 personnes dans l’entreprise. Il faut penser à eux d’abord. Par contre, il se sert de cet événement comme marchepied pour critiquer vertement les entreprises. Pour nous au MR, l’entreprise est l’un des moteurs de l’économie."

Pascal Vrebos est revenu sur la supposée incapacité de la patronne de Proximus, Dominique Leroy, évoquée par Paul Magnette. "Nous n’avons pas attendu un management X ou Y dans le domaine des télécoms pour comprendre que la digitalisation faisait son œuvre, que les clients avaient besoin d’autres types de services. Ce qui est sur la table, c’est une adaptation à cette évolution", a fait savoir la ministre du Budget.   

Vos commentaires