En ce moment
 

L'Open Vld ne lâche pas l'os à propos de l'exécution des peines

(Belga) Il est essentiel qu'un débat ait lieu au sein du gouvernement à propos des libérations anticipées et des congés pénitentiaires, a expliqué dimanche le vice-premier ministre Open Vld, Alexander De Croo, sur le plateau de VTM.

L'Open Vld et la N-VA ont exprimé la semaine passée à la Chambre leurs critiques à propos de la politique du ministre de la Justice, Koen Geens (CD&V), en matière d'exécution des peines. Pour éviter l'augmentation de la surpopulation carcérale, une circulaire permet une libération plus rapide des prisonniers condamnés à des courtes peines et prévoit un congé pénitentiaire étendu (une semaine en prison, une semaine à l'extérieur) pour d'autres prisonniers. Attaqué au parlement, M. Geens a appelé ses partenaires de majorité à faire preuve de correction politique et de solidarité. Dans l'attente de la construction de deux nouvelles prisons, il avait formulé des propositions liées au raccourcissement des détentions préventives pour éviter que ne s'aggrave la surpopulation carcérale mais celles-ci ont été recalées. Un compromis, soutenu par toutes les composantes de la majorité, est intervenu sur le contenu de la circulaire. "On doit quand même faire attention à ce qu'on fait. On ne peut pas donner le signal que des gens condamnés à une peine de 10 ans -ce qui n'est pas rien- puissent retourner à la maison après avoir fait seulement un tiers. Mon parti et moi avons toujours été très critiques à ce sujet", a déclaré M. De Croo. Le vice-premier ministre se défend d'attaquer son collègue de la Justice. "Il s'agit de quelque chose d'essentiel, en l'occurrence faire en sorte qu'il n'y ait pas de sentiment d'impunité. On parle de gens qui ont reçu des peines qui vont jusqu'à dix ans, ce qu'on ne reçoit pas pour un petit délit", a-t-il ajouté. Le ministre libéral demande une évaluation de la mesure. "Il est essentiel qu'au sein du gouvernement, il y ait une discussion sur ce qu'on fait avec les gens qui ont commis des infractions graves." (Belga)

Vos commentaires