En ce moment
 
 

La Belgique est-elle encore gouvernable? Voici la réponse d'Olivier Maingain

L'ancien président du parti Défi était invité ce matin sur Bel RTL à donner son avis sur la crise politique que connait la Belgique où les partis ne parviennent pas à trouver un accord pour constituer un gouvernement, plus de 250 jours après les élections.

La première question que lui a posé le journaliste politique Fabrice Grosfilley était simple: la Belgique est-elle encore gouvernable ?

"C'est un moment crucial pour l'avenir du pays. Mais il faut garder de la sérénité, de la maîtrise et surtout avoir une vision d'avenir.
Ce pays souffre peut-être moins de crise institutionnelle, quoiqu'en disent certains, que l'absence d'objectifs communs à tous les niveaux de pouvoir. Et je plaide pour un fédéralisme d'objectifs", a déclaré Olivier Maingain. Le bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert en région bruxelloise estime par ailleurs qu'il faut refuser le confédéralisme tant souhaité par la N-VA: "On ne retournera pas à la Belgique unitaire, ça n'a pas de sens. Il ne faut pas non plus faire la fuite en avant du confédéralisme qui prépare le séparatisme, certainement pas. Tous ceux qui disent, même côté francophone, qu'il faut aller vers le confédéralisme, ne prennent pas bien la mesure des conséquences."

Olivier Maingain est ensuite revenu sur sa notion d'objectifs communs. "Que nous faut-il ? Il faut des obligations de résultats communs à tous les niveaux de pouvoir par rapport à des enjeux comme la politique climatique ou de mobilité. Il manque des instances indépendantes chargées de fixer des objectifs et plannings à respecter", a-t-il dit.

Olivier Maingain a également déclaré que son parti pourrait soutenir un gouvernement temporaire, le temps de former une coalition fédérale.

Vos commentaires