En ce moment
 
 

La bourgmestre de Tirlemont Katrien Partyka se présente pour reprendre le flambeau au CD&V

La bourgmestre de Tirlemont Katrien Partyka se présente pour reprendre le flambeau au CD&V

(Belga) La parlementaire flamande Katrien Partyka est candidate à la présidence du CD&V, a confirmé celle-ci à Belga mercredi. Selon la bourgmestre de Tirlemont, la démocratie chrétienne flamande reste "une marque forte", mais elle a besoin d'une "recette contemporaine et claire avec de l'ambition et de la détermination".

En entrant au gouvernement flamand, pour être chargé du Bien-Etre, Wouter Beke a renoncé à la présidence du CD&V qu'il occupait depuis près d'une décennie. L'intérim du parti démocrate-chrétien flamand est assuré depuis une dizaine de jours par les vice-présidentes actuelles, Cindy Franssen et Griet Smaers.    Les spéculations allaient bon train au cours des derniers jours sur les profils qui pourraient se présenter pour reprendre ensuite les rênes du parti en décembre. Les candidats ont jusqu'à lundi pour se faire connaitre et doivent pour cela être soutenus par trois sections locales, deux régionales et une provinciale. La première personnalité à se jeter dans l'arène est la députée flamande Katrien Partyka (46 ans), bourgmestre de Tirlemont depuis 2015. Elle souhaite, avec "un esprit ouvert", donner un sens "offensif" à la démocratie chrétienne flamande,  souhaitant adapter la structure et la communication du parti. "Trop de Flamands sont indifférents à notre parti, cela doit changer", assure-t-elle. "Nous devons nous réapproprier les thèmes qui tiennent les gens éveillés", souhaite-t-elle. Il est attendu que d'autres candidat(e)s sortent du bois dans les prochains jours. Selon plusieurs sources, circulerait à cet égard le nom du député flamand Vincent Van Peteghem. Les candidatures, ouvertes à tous les membres du parti, doivent être introduites avant le 22 octobre. Les votes pourront être émis via le web ou par courrier, du 28 octobre au 17 novembre. La divulgation des résultats est programmée le 18 novembre. Si aucun candidat n'obtient le minimum exigé de 50% des voix, un deuxième vote est prévu, du 20 novembre au 5 décembre, entre les candidat(e)s les mieux classé(e)s. Le résultat sera rendu public le 6 décembre. (Belga)

Vos commentaires