En ce moment
 

La campagne pour les élections communales débute demain: quels moyens pour se faire connaître?

La campagne pour les élections communales et provinciales du 14 octobre 2018 débute officiellement demain. Il y aura moins d'affiches électorales, car les candidats communiquent différemment. Reportage de Julien crête et Gaethan Zanchetta.

Le rythme est pour le moins soutenu depuis quelques jours chez ce spécialiste de l’imprimerie, où les machines tournent à plein régime. Du sur mesure ou des formats classiques pour des candidats prêts à en découdre sur les panneaux d’affichage.

"La campagne sera lancée officiellement demain mais à notre niveau on travaille déjà depuis de nombreuses semaines avec les partis pour préparer et imprimer les différents supports", raconte Isabelle Lebon, responsable d’une société d’impression de Tarcienne (Walcourt).

Et dans les faits, ce portrait classique que l’on ne peut dorénavant coller que sur des panneaux installés par les communes reste prisées par les candidats. Des photos qui présentent noms, listes et places, le symbole même d’une campagne électorale.

"Tout ce qui petit format A4, A3 s’imprime par lot de 100, 250, 500, plus en fonction probablement de la place du candidat sur la liste et aussi des budgets de chaque candidat. Avec l’avantage aussi de pouvoir imprimer en grand format", explique Isabelle Lebon, responsable d’une société d’impression.

Chez ce spécialiste, on constate aussi l’arrivée de nouveaux supports pour la campagne : "beach flag", "roll-up", t-shirts. Depuis peu, les vidéos font aussi leur apparition. Des clips courts, directs, pour présenter les candidats sur les réseaux sociaux.

"S’ils doivent écrire 1 million de mots dans leur rédactionnel, ce sera beaucoup plus facile de le transposer en vidéo. Ce sera plus naturel, il y aura un contact indirect malgré tout avec leur public", explique Pierre-Alain Gysens, créateur vidéo.

Les premiers portraits des candidats seront affichés dans les prochains jours. Certaines voitures seront aussi utilisées.

Vos commentaires