En ce moment
 
 

La Coalition Climat donne 100 jours à la Belgique pour réagir à l'urgence climatique

La Coalition Climat donne 100 jours à la Belgique pour réagir à l'urgence climatique

(Belga) Face à l'urgence climatique actuelle, la Coalition Climat a décidé de lancer un décompte de 100 jours pour demander aux politiques belges d'adopter les mesures concrètes nécessaires pour mettre la Belgique sur le chemin de l'ambition climatique, annonce-t-elle samedi. Celui-ci sera lancé le 22 septembre, deux jours après la troisième grève mondiale pour le climat du 20 septembre.

"Le climat n'attend pas", exhorte la Coalition Climat, qui réunit 71 organisations de la société civile belge. Juillet était le mois le plus chaud jamais enregistré dans le monde avec des pics de chaleur qui ont dépassé les 50°C à certains endroits, rappelle-t-elle, évoquant également les nombreux incendies de forêt, la fonte du permafrost qui s'est encore accélérée et la sécheresse qui menace l'Europe. "Il y a 11 mois, le Giec (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, NDLR) nous donnait deux ans pour inverser la trajectoire actuelle du réchauffement qui nous mène vers un monde à +3°C voire +4°C. Cette urgence nécessite une action rapide et systémique", soutient l'assocation. Pour Nicolas Van Nuffel, président de la Coalition Climat, "nous ne pouvons nous permettre de perdre encore du temps. Le virage de la transition juste vers une société décarbonée doit commencer dès aujourd'hui". Le décompte commencera le 22 septembre et se terminera le 31 décembre, date limite de la remise de la version finale du Plan National Énergie Climat (PNEC) à la Commission européenne. Aux yeux de l'organisation, le document doit être revu pour inclure un rehaussement de l'ambition afin d'être en ligne avec les objectifs de l'Accord de Paris, avec un objectif intermédiaire pour 2030 et un objectif à long terme de décarbonation "bien avant 2050". Il y faut également une mention claire du concept de transition juste et sa mise en oeuvre par des mesures concrètes. La Coalition demande également une révision à la baisse de l'objectif actuel concernant les agrocarburants et une amélioration de la fiscalité. L'association propose d'organiser une conférence nationale sur la transition juste et met en avant une série de solutions pour "une amélioration substantielle de la gouvernance climatique belge" en ligne avec les discussions sur la loi spéciale climat. Dans ce cadre, il est notamment impératif que les discussions sur le Burden Sharing 2020 soient initiées le plus rapidement possible, ajoute-t-elle. Un sommet centré sur l'accélération de l'ambition climatique mondiale, organisé par le secrétaire général des Nations Unies, aura lieu le lundi 23 septembre à New York. "Il est crucial que la Belgique rejoigne le peloton des pays les plus ambitieux", estime encore Nicolas Van Nuffel. La Coalition Climat et divers autres acteurs du mouvement climatique répondent dès lors à l'appel pour une grève mondiale vendredi. Elle marquera le coup d'envoi d'une semaine d'actions dans le pays, du 20 au 27 septembre. (Belga)

Vos commentaires