En ce moment
 

La commune d'Amay, dirigée par Jean-Michel Javaux, accueille les gens du voyage: "Ceux qui laissent des déchets ne peuvent pas revenir"

COMMUNALES 2018

Personne n'a jamais tenté l'expérience. RTL vous propose une expérience inédite en cette semaine de rentrée et à quelques semaines des élections communales. Une villa, trois journalistes, 281 communes, 48 heures. Pendant deux jours, sans la moindre interruption, Caroline Fontenoy, Pascal Vrebos et Christophe Deborsu vont donner la parole à TOUS les dirigeants des communes de Wallonie et Bruxelles. Les 3, 4 et 5 septembre, autrement dit de ce lundi 13h au mercredi même heure, jour et nuit, les maïeurs se succèdent dans la villa Balat à Namur.

Jean-Michel Javaux, bourgmestre Ecolo d’Amay, était l’un des premiers à passer dans les "48H des bourgmestres". Il a répondu aux questions de Pascal Vrebos. Ce dernier a notamment abordé avec le mayeur en place depuis 2006 la question de l’accueil dans sa commune des gens du voyage.

Pascal Vrebos: Ça se passe bien ?

Jean-Michel Javaux: "Nous sommes une commune hospitalière, nous avons plusieurs sources d’accueil. Ça demande du travail, nous avons un règlement très strict aussi. Nous accueillons les groupes qui jouent le jeu, c’est-à-dire qu’ils doivent nous prévenir quinze jours à l’avance, du nombre de caravanes, avoir un contact avec la police, et ceux qui ne respectent pas le règlement ou bien qui laissent des déchets, ils ne peuvent pas revenir. Mais à l’inverse, je pense qu’il faut beaucoup plus de terrains, ça créerait beaucoup moins d’ennuis que ce qu’on voit dans les communes partout pendant l’été".

> REVOIR L’INTERVIEW DE CHAQUE BOURGMESTRE

Vos commentaires