La consommation de médicaments coûte toujours plus cher à l'État: "Le modèle actuel montre ses limites"

La consommation de médicaments coûte toujours plus cher à l'État:

Il semble que le prochain ministre de la Santé publique sera confronté à des problèmes pour régler la facture des médicaments. Cette année déjà, un demi-milliard d'euros serait manquant et les experts craignent que le budget soit trop étriqué en 2020 aussi, rapporte Het Laatste Nieuws mardi.

Au cours des années précédentes, le gouvernement avait déjà éprouvé bien des difficultés à boucler le budget consacré aux médicaments. Un rapport de la Cour des comptes évoque "un déficit structurel" en la matière, qui est à attribuer à la vague de nouveaux médicaments, souvent plus chers, sur le marché. Ce sont principalement les médicaments améliorés contre le cancer qui menacent de creuser un trou dans le budget. Tant les mutualités chrétienne que socialiste s'en inquiètent pour 2020. "Une projection exacte est difficile, mais nous pensons que le déficit sera similaire à celui des années précédentes", selon la mutualité socialiste, soit entre 200 et 500 millions d'euros. La ministre de la Santé publique, Maggie De Block (Open Vld), reconnait la pression sur le budget: "Le modèle actuel montre ses limites et nous devons nous adapter à un nouveau contexte."

Vos commentaires