En ce moment
 
 

La Cour des comptes met en garde contre la situation précaire de la Monnaie

(Belga) La situation financière du Théâtre de la Monnaie reste précaire, a averti mercredi la Cour des comptes. L'institution culturelle, qui dépend du gouvernement fédéral, a clos l'année 2018 avec un déficit de 5,3 millions d'euros. La Cour lui recommande d'établir des "budgets réalistes".

Selon le 176e cahier d'observations de la Cour des comptes, le Théâtre doit trouver une solution structurelle à ses insuffisances chroniques de trésorerie afin de ne plus recourir à un financement externe et de ne plus différer le règlement de ses dettes. "A politique inchangée, la situation financière se détériorera encore dans les années à venir", souligne la Cour qui épingle les dépenses en matière de pensions complémentaires du personnel auxquelles la Monnaie devra faire face. L'institution a reçu l'an passé une dotation de 35 millions d'euros auxquels il faut ajouter des subsides de la Loterie nationale, de l'Union européenne et des autorités bruxelloises d'un montant total de 2 millions d'euros. Si l'on ajoute les recettes de la billetterie, le sponsoring et les moyens du tax shelter, l'on arrivait à des revenus de 48 millions d'euros pour des dépenses de 53,3 millions. Ce problème récurrent a conduit la Monnaie à bénéficier d'une provision interdépartementale pour un montant de 9 millions afin de compenser les déficits financiers de 2016 et de 2017, et d'éviter d'être confrontée à un manque de trésorerie tout au long de l'année 2018. Le Théâtre a en outre fait à nouveau appel à une forme "peu orthodoxe" de financement à court terme, à savoir le report du paiement du précompte professionnel. Il a également reporté une série de paiements. La Cour des comptes appelle la Monnaie à établir des "comptes cohérents". Elle pointe notamment du doigt la sous-estimation d'un certain nombre de postes. (Belga)

Vos commentaires