En ce moment
 
 

La croissance sud-coréenne ralentie à son plus faible taux en six ans

(Belga) Le taux de croissance sud-coréen a ralenti en 2018 à 2,7%, son plus bas niveau en six ans, a annoncé la Banque centrale jeudi alors que le président Moon Jae-in recule dans les sondages du fait des inquiétudes pour la santé d'une économie au 11e rang mondial.

Le mécontentement des Sud-Coréens face à la morosité ambiante, en particulier le taux de chômage relativement élevé des jeunes, a fait plonger la courbe de popularité du président, lequel ne recueille plus que 50% d'opinions favorables contre 80% en mai après son premier sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un. Les esprits chagrins reprochent à sa stratégie maîtresse, celle d'une "croissance tirée par les revenus", avec à la clé une forte augmentation du salaire minimum, de porter atteinte à ceux qu'elle veut aider en augmentant les coûts du travail. Le manque de progrès dans les discussions sur la dénucléarisation entre Washington et Pyongyang pèse aussi sur la popularité du président. Le taux de croissance de 2018 est en baisse de 0,4 points de pourcentages par rapport à l'année précédente, a ajouté la Banque de Corée, soit le chiffre le plus faible depuis les 2,3% recensés en 2012. L'économie sud-coréenne est très dépendante des exportations et a subi le contrecoup du ralentissement de l'économie chinoise, son plus grand partenaire commercial. La Corée du Sud est également prise en étau dans la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, les deux premières économies du monde. La Banque centrale a cependant relevé une montée en puissance au dernier trimestre de l'année dernière, avec une augmentation de la croissance du PIB de 3,1% sur un an, sous l'effet des dépenses publiques et d'investissements dans la construction et les infrastructures. M. Moon a limogé en novembre ses deux grands argentiers, le ministre des Finances et son chargé de stratégie politique. Son chef de cabinet a démissionné en début de mois. (Belga)

Vos commentaires