En ce moment
 

La CSC distribue des tracts à Tournai pour dénoncer l'écart salarial

La CSC distribue des tracts à Tournai pour dénoncer l'écart salarial

(Belga) En cette Journée internationale des droits des femmes, la CSC du Hainaut occidental mène ce vendredi matin une action de sensibilisation au centre commercial des Bastions à Tournai. Distribuant des tracts, les militantes et déléguées dénoncent l'écart salarial et de pension entre les hommes et les femmes.

Sur le thème "Campagne 0%", 23 déléguées et militantes du CSC du Hainaut occidental se sont réunies à 09h30 à proximité du complexe commercial des Bastions. A proximité car le syndicat n'a pas obtenu l'autorisation d'entrer dans les bâtiments, "même pas pour placer une table", déplore Célestine Bocquet, permanente interprofessionnelle à la CSC. "Nous distribuons un tract regroupant nos revendications ainsi qu'une gomme pour symboliquement effacer les différences", explique-t-elle. Le tract apprend notamment que "les femmes gagnent en moyenne 21% de moins que les hommes et que leurs pensions sont de 28% moins élevées". Il ajoute que les temps partiels sont principalement occupés par des femmes et que les choix de vie des femmes restent influencés par les stéréotypes. Concernant les fonctions dirigeantes, seuls 34,2% des postes sont occupés par des femmes, indique encore le tract. Pour le remboursement moyen des frais de déplacement entre le domicile et le lieu de travail, les femmes reçoivent 34,74 euros par mois, contre 40,40 euros pour les hommes, affirme le prospectus. La CSC a choisi de mener son action face à un centre commercial car "certaines enseignes ont tendance à confondre 'Journée internationale des droits des femmes' et 'Journée de la femme'. Elles en profitent pour faire des promotions à cette occasion", dénonce Mme Bocquet. "Non, les femmes ne souhaitent pas des rabais pour de l'électroménager, des produits de beauté ou des sous-vêtements. Elles revendiquent des conditions de travail, de rémunération et des pensions égales à celles des hommes", s'exclame-t-elle. Les militantes rejoindront la marche mondiale des femmes qui démarre à 17h00 de Bruxelles-Central. (Belga)

Vos commentaires