En ce moment
 
 

La déclaration de politique régionale débattue au parlement wallon sur fond de vente de Voo

La déclaration de politique régionale débattue au parlement wallon sur fond de vente de Voo

(Belga) Les choses s'enchainent au Parlement de Wallonie: après les prestations de serment des nouveaux ministres et la présentation de la déclaration de politique régionale (DPR) aux parlementaires vendredi, c'est le débat sur le texte, suivi d'une motion de confiance du parlement qui est au menu de ce lundi.

Mais actualité oblige, l'opposition, PTB en tête, n'a pas manqué, dès l'entame de la séance plénière, de revenir sur la vente de Voo, elle qui réclame depuis ce week-end la convocation d'urgence de la commission des Pouvoirs locaux du Parlement de Wallonie pour faire la lumière sur l'offre liante signée en mai par Nethys avec le fonds américain Providence. L'opération, portant sur la vente du télédistributeur, s'est faite à l'insu des administrateurs de sa maison-mère, l'intercommunale liégeoise Enodia (ex-Publifin, détenue par la province et les communes liégeoises), rapportait vendredi Le Soir. Ce deal serait toutefois soumis à une condition suspensive: la cession, d'ici fin octobre, par les actionnaires wallons et bruxellois du télé-distributeur Brutélé, partenaire de Nethys au sein de Voo, de leurs parts dans Enodia, ajoutait le quotidien. Dimanche, le nouveau ministre des Pouvoirs locaux, Pierre-Yves Dermagne (PS) a de son côté affirmé qu'il entendait obtenir "toutes les informations utiles relatives à cette opération de cession et aux conditions dans lesquelles elle a été menée jusqu'à aujourd'hui". A cette fin, il adressera "tout prochainement une liste de questions précises aux conseils d'administration d'Enodia et de Nethys". En fonction des réponses reçues et des pièces justificatives du dossier, il avisera "de la suite à réserver et des éventuels mécanismes de tutelle à activer", a-t-il ajouté. Le ministre a enfin réitéré, "sa détermination à faire appliquer la totalité des recommandations formulées par la commission d'enquête Publifin dans un délai de 6 mois". (Belga)

Vos commentaires