En ce moment
 
 

La Fédération Wallonie-Bruxelles tient enfin son centre pour athlètes de haut niveau

La Fédération Wallonie-Bruxelles tient enfin son centre pour athlètes de haut niveau

(Belga) Le centre couvert pour sportifs de haut niveau de la Fédération Wallonie-Bruxelles a été officiellement inauguré vendredi à Louvain-la-Neuve, en présence du ministre-président Rudy Demotte et du ministre des Sports Rachid Madrane.

Le centre pour athlètes de haut niveau est enfin une réalité, trente ans après avoir été imaginé par la Communauté française, sept ans après avoir vu émerger le dossier néo-louvaniste au terme d'interminables discussions et deux ans après la pose de sa première pierre. Une kyrielle de ministres ont été amenés à se pencher sur le dossier, et plusieurs avaient fait le déplacement vendredi. C'est finalement Rachid Madrane qui aura eu l'honneur de franchir la ligne d'arrivée de ce marathon. "C'est un jour extrêmement important pour le sport francophone", s'est-il enthousiasmé. Le centre, qui s'étend sur 10.000 mètres carrés et a bénéficié d'une enveloppe totale de 22,5 millions d'euros, est doté d'une salle de musculation, d'un espace d'échauffement, de locaux de suivi médical et d'une piste flambant neuve. Il est par ailleurs situé à quelques foulées seulement de la faculté des sciences de la motricité de l'UCLouvain. Les athlètes qui avaient fait le déplacement semblaient enthousiasmés par les possibilités offertes. "La piste n'est pas trop dure, idéale pour l'entraînement", a déjà constaté Kévin Borlee, qui pointe aussi l'intérêt de la longue ligne droite. "Cela va nous faire gagner beaucoup de temps, on ne devra plus aller jusqu'à Gand ou s'entraîner dehors quand il fait froid. Comme on essaie toujours d'être à la pointe, avoir un centre de recherche et une piste extérieure juste à côté, ainsi que des salles de kiné, c'est un avantage." Outre les sportifs de haut niveau, l'écrin est destiné à accueillir des clubs et des stages de jeunes. Les 15.000 étudiants de l'université voisine qui disposent d'une carte sports y seront aussi les bienvenus. Les responsables de l'Adeps sont comblés par leur nouvel outil, qui dispose des qualités suffisantes pour être le cadre d'un championnat de Belgique d'athlétisme, mais aussi, en recouvrant la piste, de compétitions de basket, de volley, de badminton, de judo, de gymnastique, de tennis de table et même de tir à l'arc. Entre 2.000 et 2.500 personnes pourront se masser dans les gradins du hall, qui aurait déjà suscité l'intérêt de Sebastian Coe, président de la fédération internationale, glisse-t-on fièrement. Le prochain dossier pour la FWB est celui de la piscine olympique, qui doit voir le jour "prochainement" à quelques centaines de mètres de là. (Belga)

Vos commentaires