En ce moment
 
 

La FIJ appelle les médias et syndicats à mieux valoriser les femmes

(Belga) À la veille de la Journée internationale des droits des femmes, la Fédération internationale des journalistes (FIJ) appelle jeudi les médias et les syndicats à mettre davantage en valeur les femmes dans leurs organisations.

Les femmes représentent plus de la moitié des étudiants en journalisme. Or, elles n'occupent que 23% des postes décisionnels et moins de la moitié des emplois dans les médias, pointe la FIJ. "Il est bien plus difficile d'être prise au sérieux lorsqu'on est une femme et encore plus lorsqu'on est jeune", témoigne María García Zornoza, rédactrice en chef du média en ligne Aquí Europa, auprès de la FIJ dans le cadre sa campagne #WomenInFront. Les femmes représentent la majorité des emplois précaires et gagnent donc moins, pointe également la FIJ. Par ailleurs, elles ont moins tendance à couvrir des sujets politiques ou économiques, leur préférant des sujets liés à la santé, à l'éducation... Elles sont en outre de plus en plus la cible de harcèlement en ligne. Dans le monde syndical, les femmes peuvent avoir du mal à accéder à positions décisionnelles. Trop peu de syndicats ont adopté des politiques claires afin de remédier aux déséquilibres en leur sein, déplore aussi la FIJ. "La campagne de la FIJ rappelle aux syndicats que l'égalité des genres n'est pas seulement une question de femmes mais une affaire syndicale", souligne la fédération. Elle encourage les syndicats à faire campagne de manière active pour procéder aux changements nécessaires afin de contrer les obstacles tels qu'un salaire moindre, le travail précaire, le recrutement biaisé... (Belga)

Vos commentaires