En ce moment
 

La FWB pourrait revoir son aide au Congo en cas de rejet populaire des résultats

La FWB pourrait revoir son aide au Congo en cas de rejet populaire des résultats

(Belga) Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles Rudy Demotte a laissé entendre lundi que la Fédération pourrait revoir sa coopération bilatérale avec la RDC si le résultat des récentes élections devait être rejeté par l'opinion publique congolaise.

"Notre capacité à poursuivre une relation bilatérale riche et intense avec la République démocratique du Congo, basée sur le partenariat et la confiance, sera déterminée par l'acceptation de ces résultats par les Congolais", a indiqué lundi M. Demotte, interrogé en commission du Parlement par la députée Hélène Ryckmans (Ecolo). Reconnaissant n'avoir que peu d'informations à ce stade du dépouillement, le ministre-président a assuré qu'"aucune manipulation ne sera tolérée sur les résultats. Ces derniers devront être le reflet exact du vote des Congolais". Tout en déplorant l'exclusion des observateurs européens, M. Demotte a rappelé la teneur des déclarations préliminaires publiées le 2 janvier par les observateurs de la communauté de développement de l'Afrique australe ainsi que ceux de l'Union africaine (UA): "(Celles-ci) indiquent que les irrégularités constatées ne sont pas de nature à remettre en cause le résultat qui sera issu des urnes", a souligné le ministre-président. "Le chaos annoncé par plusieurs observateurs n'a pas eu lieu. Nous devons nous en réjouir et, surtout, féliciter le peuple congolais pour son engouement et sa gestion pacifique de ce moment essentiel de démocratie", a-t-il encore ajouté. Dans son intervention, il a néanmoins critiqué la décision des autorités congolaises d'interrompre l'accès à internet, aux systèmes de messagerie instantanée, ainsi que le brouillage des émissions de Radio France Internationale (RFI), des décisions qui ne sont pas "compatibles avec la démocratie", a-t-il jugé. La Région Wallonne et la Fédération Wallonie-Bruxelles allouent ensemble un peu moins de deux millions d'euros d'aide directe et indirecte à la RDC chaque année. (Belga)

Vos commentaires