En ce moment
 
 

La mission de Paul Magnette compromise? L'explication très... visuelle de notre journaliste en plein RTL INFO 19H (vidéo)

Pour l'Open Vld et le CD&V, l'heure d'un duo Paul Magnette-Bart De Wever semble avoir sonné. "Le gouvernement arc-en-ciel est mort. Il faut une initiative sur une base commune" des présidents du PS et de la N-VA, a ainsi affirmé, sur le plateau de 'C'est pas tous les jours dimanche', Eric Van Rompuy (CD&V).

Et pour analyser ces derniers développements, notre journaliste politique Loïc Parmentier est intervenu en direct sur le plateau du RTL INFO 19H. Pour illustrer son commentaire, il avait préparé un matériel un peu spécial mais très ludique: un château de bâtons en bois.

 

Notre reporter a d'abord examiné les propos de l'Open Vld et du CD&V. "Avec ce type de déclarations, sauf changement, oui la mission de Paul Magnette est fragilisée. Et pour bien comprendre, imaginez cette mission d'information comme cette petite tour faite de morceaux de bois. Elle tient, mais l'édifice est assez fragile", a expliqué Loïc Parmentier.

Il a d'abord rappelé les fuites dans la presse concernant la note de l'informateur. "S'il y a des fuites, ce n'est pas bon signe. La mission commence à se fragiliser. On peut retirer une petite brique", indique notre journaliste en enlevant un morceau de bois. "Le lendemain, les nationales flamands de la N-VA expliquent que Paul Magnette veut absolument un gouvernement arc-en-ciel de gauche sans la N-VA, bien que la note ne va pas du tout. Là aussi, ça fragilise l'édifice. On peut retirer aussi une petite brique".

 

Désormais, c'est au tour du CD&V, les sociaux-chrétiens flamands, d'estimer que la piste du gouvernement arc-en-ciel est morte et qu'il faut absolument le retour de la N-VA. "Une fois encore, on peut enlever une petite brique", indique alors Loïc Parmentier, enlevant en direct un nouvel élément du château de bois.

Puis c'est l'Open Vld, les libéraux flamands, qui explique que la note est tout simplement "imbuvable". Encore une brique en moins.

"Et ce soir, on apprend qu'une réunion secrète s'est réunie autour de l'informateur Magnette, sans le CD&V et sans la N-VA. Les deux absents ne sont pas du tout contents", précise Loïc Parmentier, qui enlève alors encore un morceau de bois. "Mais à force de retirer des petites briques, l'édifice commence à se fragiliser, et pourrait s'effondrer. Et donc la mission de l'informateur Magnette se terminer sur ce constat d'échec", a conclu Loïc Parmentier pour son explication très ludique et visuelle.

Et pour la petite histoire, c'est bien notre journaliste qui a ramassé les morceaux durant la diffusion d'un reportage.

Vos commentaires