En ce moment
 

La N-VA ne s'alliera pas avec le parti d'extrême droite Forza Ninove

La N-VA ne s'alliera pas avec le parti d'extrême droite Forza Ninove
COMMUNALES 2018

Jusqu'ici, tous les partis flamands ont toujours refusé de s'allier avec le Vlaams Belang, le parti d'extrême droite flamand. C'est le fameux cordon sanitaire. Mais à Ninove, ou à Grimbergen, et même à Anvers, les intentions du parti de Bart de Wever ne sont pas claires.

A Ninove, la branche locale du Vlaams Belang, Forza Ninove a récolté près de 40% des voix. La N-VA a deux sièges, et pourrait faire l'appoint, pour permettre à Forza Ninove d'avoir la majorité. Hier matin, Bart De Wever affirmait qu'il souhaitait étudier, en interne, la possibilité de former une coalition avec ce parti xénophobe. Mais hier soir, lors d'un débat sur la chaîne de télévision publique flamande VRT, il évaluait finalement les chances d'aboutir à zéro. Il faut dire qu'entretemps, des clichés compromettants du leader de Forza Ninove et ses sympathisants ont animé les débats. Sur l'un d'eux, un militant avec un bras levé, dans les rues de la commune flamande. L'autre cliché est extrait de la page Facebook avec un commentaire raciste, du leader du parti d'extrême droite.

L'attitude de la N-VA est aussi ambiguë à Grimbergen. Les nationalistes flamands se sont alliés à la liste Vernieuwen dans une majorité qui comportera aussi les libéraux de l'Open Vld. Le parti n'est pas affilié au Vlaams Belang officiellement mais son leader, Bart Laeremans a défendu ses couleurs pendant 20 ans. Vernieuwing s'est imposé lors du scrutin communal de dimanche comme le premier parti de la commune, en obtenant huit des 33 sièges du conseil communal. L'apport de l'Open Vld (six sièges) et de la N-VA (quatre sièges) lui a permis de former une majorité. 

Enfin, à Anvers, Bart de Wever a prévu de s'entretenir avec le Vlaams Belang. Même s'il avait exclu une coalition avec eux. Autant de signaux qui font planer le doute, sur les intentions de Bart De Wever. Et qui mettent mal à l'aise, jusqu'au MR, partenaire de la N-VA au fédéral. Hier soir, sur le plateau de la RTBF, Olivier Chastel a confié sa gêne. Le président des Réformateurs pourrait s'en entretenir avec son homologue de la N-VA.

Vos commentaires