En ce moment
 
 

La note des informateurs doit être assez sociale, estime Elio di Rupo

Ce matin, le ministre-président wallon était l’invité de Bel-RTL. Elio Di Rupo est revenu sur les négociations en vue de former un gouvernement fédéral. Ce jeudi, des éléments de la note de travail des informateurs ont fuité la presse.

Une note de centre droit, avec, sans surprise, moins de mesures sociales que dans la note précédente, celle de Paul Magnette. Pour Elio di Rupo, ces éléments plus sociaux sont indispensables si on veut que le PS participe au prochain gouvernement. Il est interrogé par Fabrice Grosfilley.

"Il faut que l'on se préoccupe des vrais problèmes de nos citoyens. Je ne discute pas du fond de la note (...) Nous voulons, pour entrer dans un gouvernement, la dimension sociale. Pour nous, c'est essentiel. Nous ne voulons pas que le pays se scinde et nous ne voulons pas non plus que l'on se dise 'Pourquoi n'aurions-nous pas de nouvelles élections?'. Ce serait catastrophique parce que l'extrême-droite en Flandre pourrait alors véritablement performer", a-t-il déclaré. 

Vos commentaires