En ce moment
 

La Région bruxelloise continuera à soutenir la mobilisation pour l'accueil des réfugiés

(Belga) La Région bruxelloise continuera à soutenir la mobilisation du secteur associatif pour l'accueil et l'accompagnement des personnes réfugiées sur le territoire de la capitale, a affirmé jeudi le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS).

Quelques jours après les élections communales, M. Vervoort a axé la déclaration politique de rentrée du gouvernement bruxellois bien plus sur un bilan de l'action de celui-ci, à un peu plus de six mois d'un autre scrutin, régional, celui-là, que sur de nouvelles initiatives. En gros, il reste à poursuivre les réalisations en cours et à s'accorder sur le plan de mobilité "Good move". "L'extraordinaire travail de la Plateforme d'hébergement citoyenne, tout comme le travail transversal du Hub humanitaire, porté notamment par Médecins du monde, la Croix Rouge et MSF pourront compter sur notre soutien", a notamment assuré le ministre-président. Rudi Vervoort a redit le soutien du gouvernement régional à la mobilisation en faveur de l'accueil des réfugiés, sans prononcer un mot sur la fracture dans la vision politique de ce dossier entre celui-ci et le fédéral. A l'approche de l'hiver, Bruxelles continuera d'injecter les moyens dans l'accueil hivernal de 600 personnes sans-abri. Les discussions sont en cours pour l'ouverture d'un immeuble complémentaire par le fédéral censé permettre d'accueillir 365 personnes de plus. La Région a par ailleurs réservé un montant de 4 millions d'euros pour offrir aux familles une capacité d'accueil de 200 personnes supplémentaires au-delà de la période hivernale. Revenant sur l'issue du scrutin communal, M. Vervoort a été applaudi sur de nombreux bancs parlementaires lorsqu'il a souligné la classe politique démocratique pouvait "être fière de la mobilisation des Bruxellois contre les extrêmes". M. Vervoort s'est enfin voulu réaliste. "Je n'ai pas la prétention de vous dire qu'à Bruxelles, tout va bien, que tout est sous contrôle, que le chômage des jeunes est en voie de résorption complète par la politique que nous avons menée. Vous couvrir des jobs, jobs, jobs aux flop, flop, flop, serait une insulte à votre intelligence...", a-t-il dit, soulignant la méthode adoptée tout au long de la législature par le gouvernement régional, basée sur la recherche du compromis, et de l'alimentation des convergences. (Belga)

Vos commentaires