La Région bruxelloise et le secteur transport et logistique s'engagent pour l'emploi

(Belga) Le gouvernement bruxellois et le secteur du transport et de la logistique ont signé mercredi le premier accord-cadre sectoriel en Région bruxelloise. Objectif: développer la concertation entre les pouvoirs publics (gouvernement bruxellois, Actiris et Bruxelles Formation), les entreprises du secteur et les travailleurs en visant la création d'emplois de qualité, la qualification des habitants de la capitale et le développement des activités des entreprises présentes à Bruxelles.

Selon le ministre bruxellois de l'Economie et de l'Emploi Didier Gosuin (DéFI), l'accord signé mercredi entre autres par lui-même, le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS) et la secrétaire d'Etat Fadila Laanan (PS) engage notamment à tripler le nombre de contrats en alternance, à doubler le nombre de stages en entreprises du secteur, à améliorer la formation et à augmenter le nombre d'offres d'emploi captées par Actiris. La première concrétisation de l'accord-cadre d'une durée de quatre ans sera la mise sur pied du pôle Formation-Emploi dédié au secteur du transport et de la logistique. Celui-ci intégrera le Centre de référence actuel, le Centre de Bruxelles Formation ainsi que les offres de services d'Actiris et du VDAB Brussel. D'après Didier Gosuin, il permettra, grâce à une meilleure coordination de ces acteurs, d'accélérer la mise à l'emploi des chercheurs d'emploi mais également d'adapter les formations aux évolutions du secteur. Ce pôle doit aussi permettre d'améliorer l'orientation et la formation professionnelles, de doubler le nombre de stages en entreprise et d'épreuves de validation des compétences. Autres effets recherchés: augmenter le nombre d'offres d'emploi captées par Actiris et, in fine, développer les compétences des travailleurs du secteur et augmenter les chances des chercheurs d'emploi de trouver un emploi. A Bruxelles, le transport comprend 3.200 entreprises et 31.000 emplois. L'Union européenne s'attend à une croissance de 80% dans ce secteur d'ici 2050. (Belga)

Vos commentaires