La sécurité, l'obsession de Jacqueline Galant, même à Jurbise? La bourgmestre MR répond

Personne n'a jamais tenté l'expérience. RTL vous propose une expérience inédite en cette semaine de rentrée et à quelques semaines des élections communales. Une villa, trois journalistes, 281 communes, 48 heures. Pendant deux jours, sans la moindre interruption, Caroline Fontenoy, Pascal Vrebos et Christophe Deborsu vont donner la parole à TOUS les dirigeants des communes de Wallonie et Bruxelles. Les 3, 4 et 5 septembre, autrement dit de ce lundi 13h au mercredi même heure, jour et nuit, les maïeurs se succèdent dans la villa Balat à Namur.

Jacqueline Galant, bourgmestre MR de Jurbise, était dans l’émission "48h des bourgmestres" ce mardi. Elle a répondu aux questions de Pascal Vrebos.

Pascal Vrebos: La sécurité c’est vraiment votre obsession même à Jurbise ?

Jacqueline Galant: "Tout à fait, la sécurité dans son ensemble, on a installé d’ailleurs un système de caméras de surveillance, sur fonds propres, au niveau de la commune, sur l’ensemble du territoire. Nous sommes la seule commune de la zone de police à avoir fait cela. Nous octroyons également une prime pour la sécurité pour les personnes qui installent un système d’alarme dans leur habitation, et nous avons l’académie de police de Jurbise sur notre territoire, qui vient de sécuriser l’ensemble du site, parce que jusqu’il y a peu, il n’y avait aucun système de sécurité, alors qu’ils sont une cible privilégiée".

C’est une commune rurale, c’est quand même calme ?

"C’est une commune rurale, mais malheureusement il y a quand même pas mal dans les habitations, dans la zone de police, parce que ce sont des gens qui sont connus pour avoir des revenus assez élevés. C’est une commune rurale, et par définition, dans les communes rurales on est parfois un peu plus cachés, c'est plus facile pour les voleurs".

Vos commentaires