En ce moment
 

La tripartite cdH-Ecolo-MR remet le couvert à Namur, mais change la répartition des compétences

La tripartite cdH-Ecolo-MR a dévoilé mardi après-midi la répartition des mandats du collège communal qui entrera en fonction à la fin de l'année. Magré la progression d'Ecolo aux élections, chaque parti se voit attribuer trois échevinats, "afin de garder un équilibre". La grosse nouveauté est l'introduction de nouveaux "blocs de compétences plus homogènes et cohérents", notamment sur le plan social.

Le bourgmestre reconduit, Maxime Prévot, se chargera de la sécurité, la culture, la lecture publique et les établissement d'enseignements artistiques. Il veillera par ailleurs à la communication, aux relations publiques et internationales, au budget et aux finances. La développement de Namur comme ville intelligente reste également dans ses attributions.

Le cdH hérite de l'échevinat du Patrimoine et de la Gestion interne, reprenant bâtiments, logistique, informatique, économat, prêt de matériel et cultes. Il se voit également attribuer celui de l'Attractivité urbaine et de l'Emploi, avec comme compétences l'urbanisme (incluant les zones A+ du schéma de structure), le commerce, les marchés, le développement économique, l'emploi et la mobilité.

Le troisième bloc de compétences des humanistes sera le Bien-être et les Relations humaines. Une appellation qui reprend à la fois sports, jeunesse, santé, aires de jeux, personnel communal et formation.

La présidence du conseil revient également au cdH. M. Prévot a néanmoins précisé que ce ne serait plus lui qui l'assumerait.


Les compétences des écologistes

Ecolo, grand bénéficiaire des dernières élections avec 9 sièges sur 47 (+3), prendra à son compte l'échevinat de l'Action sociale. Ce tout nouveau bloc regroupe à la fois la présidence du CPAS, la cohésion sociale et l'égalité des chances. C'est là l'un des principaux changements opérés par la majorité.

C'est également un écologiste qui chapeautera l'échevinat de la Transition écologique reprenant logement, régie foncière, aménagement du territoire (hors zone A+), environnement, climat et énergie. Sans oublier la ruralité, la nature, l'agriculture, la qualité de l'air et l'éco-consommation.

Le bloc de compétences Education et Participation revient aussi aux écologistes, qui devront à ces fins veiller à l'enseignement fondamental, la petite enfance, l'extra-scolaire et l'école des devoirs. Les compétences de cet échevin sont complétées par la participation et co-construction citoyennes, les budgets participatifs et le volontariat.


Et pour le MR...

Le MR, qui est passé à 6 sièges (-3), se chargera de l'échevinat du Développement touristique réunissant le tourisme, la Citadelle, les fêtes et jumelages, le parc attractif Reine Fabiola et les animations en bord de fleuves. Son portefeuille est complété par un bloc conjuguant voiries et équipements publics (égouttage, équipement urbain, éclairages, cimetières...).

Enfin, les libéraux prendront la tête de l'échevinat du Cadre de vie et de la Population avec comme attributions la propreté publique, la prévention des déchets et leur ré-emploi, la prévention urbaine, le bien-être animal, l'état civil et la population.

M. Prévot a annoncé qu'il espérait pouvoir communiquer les noms des élus qui se verront attribués les mandats "dans la semaine". Du coté Ecolo et MR, Philippe Noël et Anne Barzin ont préféré ne pas s'avancer.

Vos commentaires