En ce moment
 
 

La version 2018 du Moniteur belge est la 2e plus volumineuse de l'histoire

(Belga) Le volume 2018 du Moniteur belge est classé comme le deuxième le plus épais de l'histoire de cette publication recensant les textes officiels de l'ensemble des gouvernements et parlements du pays. Au total, ce sont 108.622 pages qui ont ainsi été publiées ces douze derniers mois.

Seule l'année 2017, avec 117.002 pages, a été plus volumineuse que le cru 2018, détaille Wilfried Verrezen, directeur du Moniteur belge. Ce dernier avait prédit il y a quelques années que la nouvelle norme serait 100.000 pages pour la publication. Ce qui s'est confirmé car quatre des six dernières éditions ont dépassé ce cap. "Ce fut aussi une année assez normale", explique Wilfried Verrezen. La publication la plus épaisse de 2018 remonte à mars et s'étend sur environ 4.000 pages. Elle concernait les médicaments remboursables et on la doit à l'Institut national de l'assurance maladie et invalidité (Inami). Lundi, pour le dernier jour de l'année, environ 1.700 pages sont encore venues s'ajouter avec la publication d'une liste de mandats wallons. La traduction de davantage de textes en allemand explique en partie la plus grande épaisseur des volumes, tout comme le fait que de plus en plus de publications sont transmises dans un état (presque) immédiatement publiable. Elles contiennent alors davantage d'espace libre que la présentation "classique" du Moniteur et couvrent dès lors davantage de pages. Près de deux tiers du volume 2018 sont consacrés à la législation, le reste étant l'apanage des autres types d'annonce, comme les créations et les faillites d'entreprises ou les actes notariaux sur des mariages, des divorces ou des héritages. Wilfried Verrezen constate d'ailleurs que les notaires se tournent de plus en plus vers le transfert numérique des annonces. (Belga)

Vos commentaires