En ce moment
 
 

La Ville de Mons affiche un budget 2019 en équilibre

(Belga) Ambition, sérieux, équilibre et respect des engagements électoraux de la nouvelle majorité PS-Ecolo à Mons sont les maîtres-mots défendus par la nouvelle majorité communale montoise qui présentait mardi son budget 2019.

Les instances de la Ville, conduites par le nouveau bourgmestre Nicolas Martin (PS), ont annoncé un budget 2019 en équilibre. Les deux partenaires de nouvelle majorité PS-Ecolo se sont réunis autour de la question budgétaire en décembre. "L'idée, au lendemain des élections, était de dresser un état des lieux des finances de la Ville", a indiqué Nicolas Martin. "Nous avons travaillé dans le respect de la déclaration de politique communale et dans le respect des partenaires de la majorité dont c'est le premier exercice budgétaire". Le budget global s'affiche en équilibre, à 167.766.013 euros. Les instances montoises ont toutefois dû puiser dans les provisions pour atteindre cet équilibre. Les dépenses nettes annoncées sont de l'ordre de 166.233.613 euros pour des recettes nettes de 164.316.696 euros, soit un déficit contrebalancé par le crédit spécial de recettes, qui représente des dépenses non engagées de l'exercice précédent et une ponction dans les provisions. Il faut noter cependant que ce crédit spécial est moins important que lors de l'exercice précédent. Au chapitre de la fiscalité, les instances montoises ont indiqué qu'il n'y aura pas d'augmentation des additionnels à l'impôt des personnes physiques (IPP), ni de la taxe immondices ou de la taxe de raccordement à l'égout public. La taxe sur les enseignes des petits commerces a été supprimée dans l'optique de renforcer le commerce de proximité en centre-ville. Par contre, il est prévu d'augmenter la fiscalité sur les grands complexes commerciaux de périphérie ainsi que la taxe sur les nuitées dans le secteur touristique. (Belga)

Vos commentaires