En ce moment
 
 

La Wallonie prête à aller plus loin après le comité de concertation: commerces et déplacements non-essentiels visés

 
 

Le gouvernement wallon attend du comité de concertation qu'il prenne vendredi les mesures adéquates pour endiguer la croissance exponentielle de l'épidémie. Si ce n'est pas le cas, la Wallonie prendra elle-même les mesures nécessaires, a averti jeudi le ministre wallon des Affaires intérieures, Christophe Collignon, au micro de Bel-RTL.

Christophe Collignon, ministre wallon des pouvoirs locaux, était invité ce matin sur les ondes de Bel RTL. Le gouvernement wallon annonce déjà qu'il ira plus loin dans les restrictions imposées aux Wallons si, à la sortie du comité de concertation de vendredi, il estime que le Fédéral n'a pas été assez strict. Il pourrait s'agir de la fermeture des commerces non essentiels ou même de l'interdiction de circuler dans l'espace public, comme l'a expliqué le ministre ce jeudi matin au micro de Fabrice Grosfilley sur Bel RTL.

"Si les mesures ne sont pas jugées suffisantes pour avoir le but commun, à savoir infléchir cette courbe lors de cette deuxième vague, la Wallonie est prête à aller plus loin en termes de reconfinement. (…) C'est peut-être refermer ce qui n'est pas commerces essentiels. C'est l'une des pistes sur la table. S'il n'y a plus d'autres moyens, il faudra aussi agir sur les déplacements non-essentiels", a prévenu le ministre Collignon. "Ce serait mentir aux gens de dire que la situation est sous contrôle", a-t-il ajouté. "Aux yeux du gouvernement wallon, les mesures prises sont insuffisantes pour faire face à l'épidémie."

COVID 19: où en est l'épidémie ce jeudi 29 octobre?

Les mesures ont été harmonisées: en voici le détail

L'intégralité de l'interview en vidéo:




 

Vos commentaires