En ce moment
 

Le Brabant wallon a investi 14,2 millions depuis 2011 pour l'accueil de la petite enfance

(Belga) Le député provincial en charge de l'accueil de la petite enfance en Brabant wallon, Tanguy Stuckens, a fait le point mardi sur cette politique qui constitue un axe majeur de l'action provinciale. Entre 2011 et 2017, le Brabant wallon a mobilisé près de 14,2 millions d'euros pour stimuler la création de nouvelles places d'accueil, préserver celles qui existaient et encourager les accueillantes conventionnées. Aujourd'hui, la Jeune Province compte près de 5.000 places d'accueil privées et publiques, soit un taux de couverture de 50,7% alors que la moyenne en Fédération Wallonie-Bruxelles est de 33,1%.

"Nous sommes satisfaits de ce chiffre lorsqu'on réalise la pression démographique croissante spécifique à notre province: le Brabant wallon comptera plus de 50.000 nouveaux habitants d'ici 2035. De plus, il est intéressant de lier le taux de couverture au taux d'emploi des femmes, qui est de 70% en Brabant wallon contre 50% en Fédération Wallonie-Bruxelles", indique le député provincial. Le défi est de pouvoir maintenir ce taux sur le long terme. Depuis 2011, 1.805 places d'accueil pour la petite enfance ont été créées en Brabant wallon et un règlement provincial permet de soutenir ces projets à hauteur de 10.000 euros maximum par place créée, à la fois dans le public et le secteur privé. Ce qui représente un coup de pouce provincial total de plus de 11 millions d'euros. La mise en conformité des places existantes, pour qu'elles continuent à répondre aux normes de plus en plus exigeantes, fait également l'objet d'une subvention provinciale. Depuis 2011, 3,193 millions d'euros ont été octroyés, pour mettre en conformité plus de 5.150 places. Enfin, le Brabant wallon, qui assiste à une diminution du nombre de ses accueillantes conventionnées (40% de moins qu'il y a dix ans) faute d'un vrai statut pour ce métier, accorde une prime annuelle de 1.000 euros par accueillante agréée si celle-ci s'occupe de quatre enfants à temps plein. (Belga)

Vos commentaires